La Grande-Bretagne teste une cyber-attaque sur ses systèmes bancaires

Le 22 novembre, la Grande-Bretagne a mené une vaste opération de simulation visant à tester la réactivité ainsi que le résistance des systèmes financiers du pays, dans le cadre d'une cyber-attaque.

Le 22 novembre, la Grande-Bretagne a mené une vaste opération de simulation visant à tester la réactivité ainsi que le résistance des systèmes financiers du pays, dans le cadre d'une cyber-attaque. L'exercice, organisé par l'Autorité britannique des services financiers (FSA), a été suivi par 87 organismes financiers.

"Il s'agit d'évaluer et d'améliorer la résistance du secteur des services financiers, durant une perturbation opérationnelle importante", a confié une porte-parole de la FSA à nos confrères de l'AFP. Cette vaste opération doit ainsi permettre de tester le niveau et temps de réaction des équipes lors d'une coupure d'Internet et des services financiers, ainsi que de mettre à l'épreuve leurs procédures et leurs plans de continuité d'activité

Mené à quelques encablures des Jeux Olympiques de Londres, cet exercice visait également à simuler une gigantesque perturbation des transports privant le personnel bancaire d'accéder aux différents lieux de travail.
Les conclusions de ce test seront rendues début 2012.

Il est à noter que début novembre, une simulation de cyber-attaques avait également été menée dans 27 pays européens afin de tester la résistance des réseaux informatiques nationaux.

Pour approfondir sur Menaces informatiques

- ANNONCES GOOGLE

Close