Skype / Microsoft : la FTC dit oui au rachat, Skype fait le nettoyage au sommet

Le département du commerce américain (FTC - Federal Trade Commission) a officiellement approuvé le rachat de Skype par Microsoft, annoncé en mai dernier, pour quelque 8,5 milliards de dollars.

Le département du commerce américain (FTC - Federal Trade Commission) a officiellement approuvé le rachat de Skype par Microsoft, annoncé en mai dernier, pour quelque 8,5 milliards de dollars.

L'un des outils de ToIP les plus populaires rejoint ainsi les divisions de Redmond et devrait venir s'interconnecter à Office, Xbox Live et Lync comme l'éditeur l'avait indiqué lors de l'annonce de l'acquisition. Avec des ambitions certes au niveau du grand public, mais également dans le monde professionnel comme se dresser en un concurrent de WebEx (propriété de Cisco), par exemple.

En amont de cette finalisation, officialisée vendredi 17 juin, Skype aurait par ailleurs commencé à écrémer ses équipes de management, nous révèlent nos confrères de Bloomberg, qui citent des sources anonymes proches du dossier. La société du Luxembourg aurait en effet remercié pas moins de 8 de ses cadres dirigeants : 4 vice-présidents (David Gurle, Christopher Dean, Russ Shaw et Don Albert), le directeur marketing (Doug Bewsher), le responsable des ressources humaines (Anne Gillespie) et enfin 2 cadres issus du rachat de Qik (streaming de vidéo sur le mobile) en 2011 (Ramu Sunkara et Allyson Campa).

Contacté par nos confrères, Skype a confirmé ces départs, se contentant d'expliquer qu'ils étaient en ligne avec des changements récents en interne. Surtout, explique Bloomberg, ces départs, précédant la finalisation officielle du rachat, ont fait économiser à Skype de couteux dividendes.

Pour approfondir sur Editeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close