Microsoft gagne 5 fois plus avec Android qu’avec Windows Phone

L'accord de licence scellé avec HTC aurait rapporté à Microsoft quelque 5$ pour chaque terminal Android commercialisé par le Taiwanais.

Selon un rapport de l’analyste Walter Pritchard, du cabinet d’analyse financière Citi, Microsoft encaisserait aujorud'hui quelque 5 dollars pour chaque terminal Android commercialisé par le constructeur de smarphone taiwanais HTC.

L’éditeur de Redmond, qui met les bouchées doubles pour conquérir des parts de marché sur le segment de le mobilité face à Google et Apple (et son iPhone), aurait ainsi trouvé, ironiquement, un levier financier dans l’OS de Google, son archi-rival.

L’histoire remonte à avril 2010, date à laquelle le constructeur taiwanais et Redmond avaient scellé un accord de licencing, après une brève rixe judiciaire. Microsoft avait en effet trainé HTC devant les tribunaux, accusant ce dernier de viol de propriété dans ses terminaux Android. A l’époque, Microsoft parlait d’une violation de grande ampleur, portant sur des technologies liées à l’interface utilisateur et au coeur de l’OS, sans plus de détail. Le volet financier de l’accord n’avait jusqu’alors pas été révélé.

Selon Asymco qui se base sur les chiffres de ventes de HTC (30 millions de terminaux HTC), Microsoft aurait ainsi empoché quelque 150 millions de dollars rien qu’avec cet accord. Soit 5 fois plus de revenus que ce que le groupe génère aujourd’hui avec Windows Phone 7 - avant la mise en oeuvre de l’accord scellé avec Nokia.

Et Microsoft, rapporte Walter Pritchard, n’entend pas s’arrêter là. Redmond, à l’image du procès intenté à Motorola fin 2010, également pour violation de propriété intellectuelle dans Android, compte multiplier les poursuites et espèrerait récupérer entre 7,50 $ et 12,50 $ de licence pour chaque terminal Android vendu sur le marché.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close