Microsoft libère Windows Phone 8 pour se relancer dans la mobilité

Après la sortie en grande pompe de Windows 8, Microsoft place officiellement son OS mobile Windows Phone 8 en orbite avec la ferme intention d’en découdre avec Apple et Android sur ce terrain. L’éditeur mise notamment sur la proximité avec Windows 8 pour y parvenir.

Quelques jours après la sortie très stratégique de Windows 8, Microsoft a posé sur le marché sa dernière génération d’OS mobile, Windows Phone 8, ce lundi 29 octobre. Un lancement coordonné, à quelques jours d’intervalle, qui vient sceller dans le marbre la proximité qui existe entre les deux plates-formes du groupe. Ainsi Windows Phone 8 ne sera pas uniquement l’incarnation mobile de Windows 8, explique Microsoft, mais constitue davantage le prolongement naturel de l’OS PC, un tandem sur lequel les deux OS pédalent de concert.

Cette intégration étroite se traduit logiquement dans la technologie. Windows Phone 8, s’habille de son interface en tuile popularisée avec l’arrivée de Windows Phone 7 et désormais passée dans Windows 8, et partage le même coeur que son «compagnon» - selon les mots de Microsoft - destiné au PC. Un environnement unifié qui prend notamment forme via une application Windows Phone que l’on installe sur le PC Windows 8 et qui servira de point de rencontre unique entre les deux systèmes, afin, notamment, de partager et de synchroniser les données d’un appareil à l’autre. Un terminal Windows Phone pourra également dialoguer avec une tablette Surface et avec la console de jeux Xbox.

En ce sens, Windows Phone pourrait naturellement servir à pousser Windows 8 et inversement. Côté développement, Microsoft agite également l’argument de l’environnement unifié, en donnant la possibilité de concevoir des applications pour Windows 8 et de les porter naturellement, sans contrainte, vers Windows Phone 8. Une façon également d’étoffer le catalogue d’applications de la marque et de se positionner sur une stratégie en ligne avec celles d’Apple ou d’Android.

Rivaliser avec iOS et Android

Car Windows Phone 8 a la lourde tâche de porter Microsoft sur le terrain de la mobilité. Avoec pour ambition de concurrencer iOS d’Apple et Android qui détiennent aujourd’hui le plus gros du marché des smartphones. Redmond espère enfin réaliser avec Windows Phone 8 ce qu’il peine à faire avec l'actuel Windows Phone 7.5 et surtout à travers son partenariat très médiatisé avec Nokia.

Au deuxième trimestre 2012, selon les chiffres du Gartner, Windows Phone n’occupait que 2,7% du marché mondial des smartphones, pour environ 4,1 millions de terminaux vendus. A titre de comparaison, quelque 127 millions de terminaux iOS et Android avaient été commercialisés sur la période, sur les 153 millions vendus au total.

En dépit des efforts du groupe, la conquête de parts de marché par Redmond sur ce segment de la mobilité devrait être compliquée, selon le cabinet d’analystes Forrester Research. Celui-ci estime en effet que l’éditeur ne totalisera que 14% des ventes en 2016 (contre 27% du segment des tablettes et 90 % du marché des PC). La pression sur les partenaires constructeurs est d’autant plus forte. Nokia, HTC et Samsung ont déjà formalisé leurs offres.  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close