Migration Linux : le projet de la Ville de Munich enfin sur les rails

Le projet de migration Linux de la ville de Munich, LiMux, ne pédale plus dans la choucroute, révèlent aujourd’hui nos confrères de Heise, qui affirment que la moitié des postes de travail de la ville ont aujourd’hui migré vers le client LiMux - qui repose sur une distribution Debian.

Le projet de migration Linux de la ville de Munich, LiMux, ne pédale plus dans la choucroute, révèlent aujourd’hui nos confrères de Heise, qui affirment que la moitié des postes de travail de la ville ont aujourd’hui migré vers le client LiMux - qui repose sur une distribution Debian. Durant les 3 derniers mois, quelque 1 000 postes sont ainsi passés au nouveau desktop. Mieux, à ce rythme,  le projet serait désormais bien dans les rails, ont confirmé les directeurs du projets à nos confrères.

Le projet de migration Open Source, qui comprend la bascule vers Linux et la suite bureautique OpenOffice des quelque 14 000 postes de la ville, s’apparente à un serpent de mer . Inauguré en 2003, il devait à l'origine être finalisé en 2008.  Repoussé en 2006, puis en 2009, le projet, à force de retard et d’ajustements, soulève encore des question par ailleurs quant à sa validité économique. La raison première de la migration Linux était en effet la réduction des coûts.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close