WSJ : AOL licencierait 20% de ses effectifs mondiaux

Le rachat du très célèbre Huffington Post aura eu pour effet de créer un sérieux appel d’air.

Le rachat du très célèbre Huffington Post aura eu pour effet de créer un sérieux appel d’air. AOL a annoncé son intention de licencier 950 personnes (soit 20 % de ses effectifs mondiaux), des producteurs, rédacteurs et éditeurs de contenus travaillant pour les activités media et technologies du groupe, a révélé le Wall Street Journal qui cite une source anonyme proche du dossier.

200 postes seront supprimés aux Etats-Unis et 750 en Inde, dont 300 seraient alors recasés auprès de prestataires locaux.  Selon un mémo envoyé par Tim Armstrong, PDG du groupe, à ses employés, AOL confirme également stopper tout recours à des pigistes et entend ainsi se reposer complètement sur ses équipes éditoriales internes - notamment celles de sa division Huffington Post Media Group, créée lors du rachat du site.

Lors du rachat du Huffington Post, AOL, qui s’était par ailleurs payé le très influent site d’information technologique TechCrunch quelques mois auparavant, avait annoncé que des licenciements étaient alors à prévoir. Objectif : réduire les coûts et remonter la pente.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close