Web en 3D : Le Khronos group publie les spécifications finales de WebGL

Bientôt la 3D dans le navigateur.

Bientôt la 3D dans le navigateur. Le Khronos group a publié la version finale des spécifications de WebGL, qui devrait théoriquement permettre d’intégrer en natif la 3D dans le navigateur et d’exploiter l’accélération matérielle.

L’un des points forts de WebGL est bien sûr qu’il s’agit d’un standard que les éditeurs de navigateur devraient peu à peu implémenter dans leurs applications, pour enfin porter la 3D hors de traditionnels plugins qui, jusque là, étaient alors nécessaires. C’est déjà le cas pour Firefox 4, la version de test d’Opera 11, Safari 5 et Google Chrome 9.0. Internet Explorer semble pour l’heure le seul navigateur de marché à ne pas miser sur WebGL. Cette version 1.0 pourrait décider Redmond à l’implémenter dans son prochain IE9, qui doit relancer Microsoft sur le marché des navigateurs - où il est actuellement en perte de vitesse.

La particularité de WebGL est non seulement de s’appuyer sur HTML 5, mais surtout de fournir une passerelle Javascript vers l’API OpenGL ES 2.0 afin de permettre au développeur de créer des applications riches en 3D qui exploitent l’accélération matérielle des cartes graphiques du terminal.

Pour approfondir sur Internet et outils Web

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close