kreizihorse - Fotolia

Le départ en retraite de Flash est fixé à la fin 2020

Adobe s’engage à distribuer et mettre à jour sa célèbre extension pour navigateurs Web jusqu’à cette date. De quoi donner un peu de temps en plus aux créateurs de contenus interactifs en ligne de migrer.

Le couperet est tombé pour le lecteur Flash : la dernière ligne droite de son existence s’étendra jusqu’à la fin 2020. Après cela, Adobe ne le distribuera plus et ne fournira plus de mises à jour.

C’est l’éditeur lui-même qui l’indique dans un billet de blog, expliquant que « des standards ouverts tels que HTML5, WebGL et WebAssembly ont muri au cours des dernières années » et « fournissent désormais nombre des capacités et des fonctionnalités que les plugins ont inventé ». Dès lors, ils constituent « une alternative viable pour le contenu sur le Web ».

En fait, c’est surtout Adobe qui apparaît aujourd’hui prêt à renoncer à Flash. Fin 2015, l’éditeur encourageait déjà « les créateurs de contenus à construire avec les nouveaux standards du Web ». A cette occasion, il annonçait la sortie, pour début 2016, d’Animate CC, le successeur de Flash Professional CC, son studio de création de création de contenus animés. Et justement, Animate CC supporte HTML5 et les standards ouverts du Web.

Déjà début juin 2015, le service de régie publicitaire de Google invitait à passer à HTML5. Quelques semaines plus tard, des voix s’étaient élevées pour demander à Adobe de mettre un terme à l’existence de sa technologie pour contenus dynamiques, dont les vulnérabilités sont régulièrement la cible des pirates.

Les principaux éditeurs de navigateurs Web n’ont pas attendu la décision d’Adobe pour s’engager progressivement sur la voie de la transition, Apple, Google, Microsoft et Mozilla laissant notamment le soin aux utilisateurs d’activer Flash, au besoin, de manière granulaire.

Microsoft et Mozilla détaillent leur calendrier. Le premier prévoit de supprimer, fin 2020, toute possibilité d’exécuter Flash au sein de ses navigateurs Edge et Internet Explorer. L’éditeur de Firefox prévoit d’aller plus vite, retirant tout support de Flash des versions grand public de son navigateur dès le début 2020. Firefox Extended Support Release (ESR) le supportera toutefois jusqu’à ce qu’Adobe enterre définitivement Flash.

De quoi laisser du temps aussi à nombre d’entreprises de refondre certaines applications proposées au public ou utilisées en interne. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close