Le JCP veut remplacer Apache par un groupe d’utilisateurs brésiliens

Un air de Samba soufflera-t-il sur la gouvernance de Java ? Oracle a décidé de nommer un important groupe d’utilisateurs Java brésiliens pour occuper le siège laissé vacant par la fondation Open Source Apache au comité exécutif du JCP (Java Comminity Process), l’organisme en charge de la gouvernance de Java.

Un air de Samba soufflera-t-il sur la gouvernance de Java ? Oracle a décidé de nommer un important groupe d’utilisateurs Java brésiliens pour occuper le siège laissé vacant par la fondation Open Source Apache au comité exécutif du JCP (Java Comminity Process), l’organisme en charge de la gouvernance de Java.

Pour mémoire, la Fondation Apache a claqué la porte du JCP en décembre dernier suite à la validation par le comité exécutif de la feuille de route des versions 7 et 8 de Java proposée par Oracle. Un vote qui constituait selon elle un ralliement à la cause d’Oracle et une validation des termes de licence qu’applique Oracle au fameux TCK (Technical Compatibility Kit). Licence que la fondation Apache juge limitée car violant, selon elle, les fondements de Java et de l’Open Source. Oracle, dans une réponse très politique, avait demandé à la fondation de reconsidérer sa position.

SouJava, l’un des plus grands groupes utilisateurs Java du Brésil avec des 40 000 membres, sera représenté au comité par Bruno Souza, président et fondateur du groupe, qui devra alors voter pour valider cette nomination. Une élection spéciale sera par ailleurs tenue pour combler les trois autres sièges vacants, confirme Patrick Curran, président du JCP, sur son blog.


Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close