Wipro peine à monter dans le train de la reprise

Déception sur la place de Mumbai (Bombay) où l’action de Wipro chute d’environ 4,5 % ce vendredi 21 janvier, après l’annonce des résultats de la SSII indienne pour le quatrième trimestre 2010. Ceux-ci sont en effet bien inférieurs aux attentes avec un chiffre d’affaires de 1,75 Md$ assorti d’un bénéfice net de 294 M$ : là où Infosys affiche une croissance trimestrielle de près de 6 %, ou annuelle de 28,6 %, Wipro se contente de 0,34 % et de 17 % respectivement.

capture cran 2011 34Déception sur la place de Mumbai (Bombay) où l’action de Wipro chute d’environ 4,5 % ce vendredi 21 janvier, après l’annonce des résultats de la SSII indienne pour le quatrième trimestre 2010. Ceux-ci sont en effet bien inférieurs aux attentes avec un chiffre d’affaires de 1,75 Md$ assorti d’un bénéfice net de 294 M$ : là où Infosys affiche une croissance trimestrielle de près de 6 %, ou annuelle de 28,6 %, Wipro se contente de 0,34 % et de 17 % respectivement. Bien loin du numéro 1 TCS dont le CA a enregistré une progression séquentielle de 6,8 % au dernier trimestre 2010, et un croissance annuelle de près de 31 %.
Mais ce qui préoccupe les analystes, c’est surtout l’incapacité chronique affichée par Wipro à tenir le rythme face à ses deux illustres concurrents: depuis un an, il n’y a guère qu’au troisième trimestre 2003 que Wipro pu afficher une croissance séquentielle supérieure à celles de TCS et d’Infosys, son challenger; la progression sur un an s’affiche quant à elle systématiquement en retrait depuis le second trimestre 2010.

kurienDans un mouvement qui semble destiné au moins à rassurer, Wipro a annoncé la nomination de TK Kurien (en photo ci-contre) comme PDG de sa division IT, en remplacement, à partir du 1er février, de Girish Paranjpe et de Suresh Vaswani. Et Azim Premji d’expliquer: «la structure de co-PDG  a été l’un des facteurs clé qui nous ont aider à traverser avec succès la pire crise économique de notre temps. Avec l’évolution de l’environnement [économique], il est nécessaire de simplifier notre organisation.» Pour prendre ses nouvelles fonctions, TK Kurien devra abandonner la division EcoEnergy de Wipro, une activité lancée courant 2010.

En complément:

- SSII indiennes, une santé insolente ternie par l'omber de la Chine

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close