Eric Besson veut bouter Wikileaks hors de France

Selon l’AFP, Eric Besson, ministre de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, a demandé au Conseil Général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies, de lui indiquer par quels moyens juridiques il pourrait faire cesser l’hébergement de Wikileaks par une entreprise française - en l’occurrence, OVH. Et le ministère de préciser à nos confrères que « la France ne peut héberger des sites qui violent ainsi le secret des relations diplomatiques et mettent en danger des personnes protégées par le secret diplomatique.

Selon l’AFP, Eric Besson, ministre de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, a demandé au Conseil Général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies, de lui indiquer par quels moyens juridiques il pourrait faire cesser l’hébergement de Wikileaks par une entreprise française - en l’occurrence, OVH. Et le ministère de préciser à nos confrères que « la France ne peut héberger des sites qui violent ainsi le secret des relations diplomatiques et mettent en danger des personnes protégées par le secret diplomatique. » Pour le ministre, Wikileaks apparaît comme un « site Internet qualifié de criminel et rejeté par des Etats. » 

Wikileaks a déjà été rejeté par son hébergeur Amazon Web Services. Amazon affirme que le site sulfureux a violé les conditions d’utilisation de son service en mettant en ligne des contenus portant atteinte à d’autres organisations.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close