Bruxelles veut modifier sa politique en matière d'Open Source

La Commission européenne serait sur le point de refondre sa stratégie interne en matière de logiciels Open Source, suite à la pression de certains députés cherchant à justifier des dépenses l’institution dans les logiciels propriétaires.

La Commission européenne serait sur le point de refondre sa stratégie interne en matière de logiciels Open Source, suite à la pression de certains députés cherchant à justifier des dépenses l’institution dans les logiciels propriétaires.

Selon nos confrères de ComputerWeekly, cette révision est apparue alors qu’un contrat de 48,9 millions d’euros passé avec Fujitsu pour l’installation de logiciels Microsoft sur quelque 36 000 poste de travail de la Commission, se prépare à être reconduit pour une année supplémentaire, le 26 février 2011. Ce contrat avait soulevé la polémique quant aux choix de la Commission.

Selon certains parlementaires, les lois encadrant les achats auraient dû empêcher l’aboutissement de ce contrat, sa signature ayant eu lieu quelques jours après la condamnation en 2008 de Microsoft par Bruxelles à une amende de 640 millions d’euros.

Bruxelles aurait ainsi confirmé ces intentions de réviser le texte qui encadre les achats, avec des conséquences certaines dans la politique d’e-procurement de la Commission.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close