Street View : mots de passes, courriels... Google n’a pas fait dans le détail

Si Google s’est montré coopératif avec la CNIL, il n’en a pas moins collecté de nombreuses données à caractère clairement personnel, dans le cadre de l’extension de son service Street View : «mots de passe d’accès à des boîtes mail, à l’insu des personnes» ou encore «extraits de contenus de messages électroniques», relève la Commission, dans un communiqué. Mi-mai, la CNIL avait déclenché un contrôle de Google afin d’obtenir plus d’informations sur les données de réseaux WiFi collectées par Google.

Si Google s’est montré coopératif avec la CNIL, il n’en a pas moins collecté de nombreuses données à caractère clairement personnel, dans le cadre de l’extension de son service Street View : «mots de passe d’accès à des boîtes mail, à l’insu des personnes» ou encore «extraits de contenus de messages électroniques», relève la Commission, dans un communiqué.

Mi-mai, la CNIL avait déclenché un contrôle de Google afin d’obtenir plus d’informations sur les données de réseaux WiFi collectées par Google. La Commission voulait prendre le temps de «décider des suites à donner». Des suites désormais officielles : la CNIL vient ainsi d’indiquer qu'elle a demandé à Google de « cesser toute collecte de données à l’insu des personnes, s’agissant en particulier des identifiants de réseaux WiFi (SSID), des adresses MAC de points d’accès WiFi, et des données de connexion issuees des bornes WiFi», mais aussi de «veiller à ne plus collecter de données à caractère personnel de manière déloyale ou illicite dans le cadre du traitement de Google Street View». Bref, un simple rappel à la loi en attendant d'éventuelles sanctions plus fermes une fois son enquête achevée.

Notons pour terminer que la CNIL indique qu'elle a eu la confirmation, lors de ses contrôles, que le service Street View fournissait des informations utiles à d 'autres services de Google Maps et notamment à Google Latitude (la localisation des points d'accès Wi-Fi  permet de faciliter la géolocalisation). La CNIL a donc rappelé au géant américain qu 'il devait également se mettre en conformité avec la loi Informatique et Libertés en déclarant le service Latitude.

En savoir plus :

Google critiqué par les pays européens pour sa collecte d'informations Wi-Fi

Le communiqué de la CNIL en date du 17 juin 2010

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close