Red Hat finit son exercice fiscal en bonne forme

Red Hat a terminé son exercice fiscal 2010 – le 28 février dernier – sur un bénéfice net de 87,3 M$, soit près de 9 M$ de mieux que pour l’exercice précédent.

Red Hat a terminé son exercice fiscal 2010 – le 28 février dernier – sur un bénéfice net de 87,3 M$, soit près de 9 M$ de mieux que pour l’exercice précédent. Une bonne santé dûe à un chiffre d’affaires en progression de 15 % sur un an, à près de 750 M$. Les revenus de licences récurrents se sont particulièrement bien portés à 638,7 M$, soit 18 % de mieux que pour l’exercice fiscal précédent.

Dans un communiqué, Charlie Peters, directeur financier de Red Hat, souligne que l’éditeur a traversé « les plus difficiles conditions économiques de son existence. Nous avons géré nos coûts avec prudence tout en continuant à investir significativement […] dans la formation des forces de vente, les systèmes et l’équipement, tout en limitant les frais de voyages et les dépenses discrétionnaires. »

De son côté, Jim Whitehurst, Pdg de Red Hat, estime que l’éditeur « est bien positionné à la confluence de plusieurs tendances technologiques dans les centres de calcul, dont le Cloud Computing, la virtualisation et le middleware. » Et de s’attendre à ce que ces tendances « continuent d’alimenter [sa] croissance. »

En complément :

- La crise catalyseur de l’Open Source ? Réactions sur Solutions Linux

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close