Microsoft rend plus aléatoire son Ballot Screen

Un aléatoire encore plus aléatoire.

Un aléatoire encore plus aléatoire. Titillé par les critiques de développeurs, Microsoft a dû ce week-end modifier l’algorithme qui définissait l’affichage aléatoire de son Ballot Screen, ce panneau qui demande à l’utilisateur Windows européen de choisir son navigateur par défaut.
Selon certains observateurs, dont Rob Weir, un IBMer, l’affichage des icones propres à chaque navigateur n’était pas si aléatoire que ça et privilégiait certains logiciels. Comme Chrome par exemple, le navigateur de Google, qui apparaissait le plus souvent en première position - soit à gauche sur la première ligne.

Le Ballot Screen, opérationnel depuis le 1er mars, propose une série de 12 navigateurs, dont certains presque inconnus, parmi lesquels l’utilisateur de Windows européen doit choisir pour déterminer son navigateur par défaut. Ce système est la réponse technique de Microsoft à la Commission européenne, qui estimait les liens entre Windows et Internet Explorer bien trop étroits.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close