Résultats : Gemalto a plutôt bien résisté en 2009

Gemalto, le n°1 mondial des cartes à puces né de la fusion entre Gemplus et Axalto, a annoncé aujourd'hui un chiffre d'affaire 2009 en léger recul de 1,5 % sur un an (à 1,65 Md€) et un bénéfice net en recul de 3,2 % sur la même période (à 148 M€).

Gemalto, le n°1 mondial des cartes à puces né de la fusion entre Gemplus et Axalto, a annoncé aujourd'hui un chiffre d'affaire 2009 en léger recul de 1,5 % sur un an (à 1,65 Md€) et un bénéfice net en recul de 3,2 % sur la même période (à 148 M€). Comme attendu, le résultat net est affecté par une provision de 11,2 M€ pour couvrir les conséquences de l'implication de Gemalto dans les défaillances de millions de cartes bancaires lors du passage à l'an 2010 en Allemagne. Sans cette provision Gemalto aurait enregistré un bond de 7,3 % de son résultat d'exploitation et une hausse de son résultat net.

Pour l'année écoulée, Gemalto a notamment pati de la conjoncture défavorable sur son marché historique des cartes SIM avec une baisse de 6,3 % du chiffre d'affaires, à 888,1 M€. Mais la firme est parvenue à améliorer sa marge brute, à 43,1 % contre 41,6 % en 2008. Gemalto, qui a renforcé ses activités logiciels et services autour de la carte à puce au cours des dernières années, souligne qu'il a " remporté de nouveaux contrats dans les plates-formes logicielles et services opérés". A taux de changes constants, le constructeur affiche une augmentation du chiffre d’affaires de 32 % dans les logiciels et services au quatrième trimestre, et une progression de 15 % sur l’année pleine.

Le chiffre d'affaires de l'activité bancaire (transactions sécurisées en langage Gemalto) est resté stable sur l'année, à 441,4 M€, mais la marge brute est affectée par la provision de 11,2 M€ passée pour faire face aux conséquences du bug de l'an 2010 dont ont été victimes les cartes de paiement du constructeur en Allemagne. Enfin, l'activité sécurité est passée pour la première fois dans le vert en 2009. Son chiffre d'affaires a ainsi progressé de 14,9 %, à 248,1 M€, et le résultat d'exploitation atteint 7,1 M€ (contre une perte de 20,2 M€ en 2008).


La téléphonie mobile reste la vache à lait du groupe
L'activité cartes SIM pour téléphones mobiles continue à être la vache à lait du groupe. Sur les 183 M€ de résultat d'exploitation affichés par le groupe, 151 M€ viennent des cartes SIM contre 18 M€ pour le bancaire et 8M€ pour la sécurité. Ainsi, si les SIM et les services associés ne représentent plus que 53% du CA du groupe, ils pèsent toujours pour plus de 82% du résultat d'exploitation.

Notons pour terminer que Gemalto a annoncé le versement du premier dividende de son histoire suite à cet exercice 2009. Le groupe entend aussi poursuivre ses rachats d'actions, une pratique importée des Etats-Unis et qui n'a d'autre utilité que de consommer de la trésorerie à des fins de soutine du cours et d'amélioration du ratio de bénéfice par action, un ratio dont dépend souvent la part variable de rémunération des dirigeants des grands groupes.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close