Atos-Origin : appel à la grève le 4 mars contre la politique de gel des salaires

Le blocage des salaires continue à faire des remous chez Atos-Origin.

Le blocage des salaires continue à faire des remous chez Atos-Origin. Après une première mobilisation qui avait permis aux syndicats de mesurer la mobilisation des salariés, une intersyndicale (regroupant CFDT, CGT, FO et Specis-Unsa) appelle désormais les salariés de toutes les branches à une demi-journée de débrayage le 4 mars. "Les directions des branches doivent proposer des enveloppes salariales dignes des efforts fournis par chacun d'entre nous", écrit l'intersyndicale dans son tract, rappelant les bons résultats annuels que le groupe a récemment annoncé.

Début février, le mouvement de protestation contre le gel des salaires était parti de Worldline, la filiale d'Atos-Origin spécialisée dans les transactions électroniques. Avant de s'étendre aux autres branches. Comme au début février, la rémunération de Thierry Breton (1,2 M€ de salaire fixe, autant en part variable, ainsi qu'un plan de stock-options) est pointée du doigt par les syndicalistes.

Lors de l'annonce des résultats annuels de la SSII, Thierry Breton avait d'ailleurs semblé prendre en compte la grogne de plus en plus audible de ses troupes. "I have a dream", avait alors lancé l'ex-ministre promettant de faire d'Atos un leader en matière d'innovation, promettant un accompagnement des salariés.

En complément :

- Atos Worldline : premier conflit social pour Thierry Breton, critiqué pour le gel des salaires

- Pour Atos-Origin, Thierry Breton dit : "I have a dream"

- Thierry Breton sera grassement payé, s'il tient ses objectifs

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close