Grève des taxis à CDG : la base arrière RFID provoque la gronde

Le projet Taxi Expert, mené par Steria pour ADP, n’a pas la côte.

Le projet Taxi Expert, mené par Steria pour ADP, n’a pas la côte. Selon l’AFP, un mouvement social initié par le Collectif des taxis parisiens a bloqué depuis 6 heures ce matin la base arrière réservée aux taxis de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle.

Visant initialement à faciliter la régulation des taxis dans la zone aéroportuaire, le projet a débouché sur l’implantation d'une base arrière dans laquelle sont stockés tous les taxis parisiens - identifiés par RFID -, avant de se rendre près des terminaux. Ce projet a également été implanté par Steria à l'Aéroport de Lyon St-Exupéry, ainsi qu'à Heathrow (aéroport de Londres).

Selon l’AFP,  le Collectif cherche par ce mouvement à montrer son mécontentement face à l’élargissement de cette base arrière. Un projet d’aménagement que les taxis considèrent comme “de la concurrence déloyale”, face aux taxis-motos, navettes et autres taxis clandestins qui n’ont pas besoin de transiter par cette base.

Pour approfondir sur SSII

Close