DSI au Comex : toujours un fantasme

Selon nos confrères de La Tribune, les DSI peinent toujours à faire leur trou dans les comités exécutifs (comex) ou autres instances de direction des grands groupes français.

Selon nos confrères de La Tribune, les DSI peinent toujours à faire leur trou dans les comités exécutifs (comex) ou autres instances de direction des grands groupes français. Résultat : parmi les entreprises du SBF 120, moins de dix ont intégré leur DSI au comex. Ils ne sont que 4 dans les quarante plus grandes entreprises hexagonales du CAC 40 (Axa, Bouygues, Essilor, Schneider Electric). C'est la fonction transverse la moins représentée, loin derrière la finance, les RH ou la communication.

Si on intègre toutefois dans ce total les dirigeants cumulant d'autres fonctions, les SI sont représentés dans 19 des 120 premières entreprises françaises, selon La Tribune. Nouvelle déclinaison du cordonnier mal chaussé, les DSI sont absents des comex des grandes SSII hexagonales (Capgemini, Atos-Origin, Sopra et Steria).

Pour approfondir sur SSII

Close