Justice : un ex-employé enfonce Seagate

Un ex-employé de Seagate, Paul A. Galloway, vient de remettre sur la table une affaire oubliée, vieille d'une décennie.

Un ex-employé de Seagate, Paul A. Galloway, vient de remettre sur la table une affaire oubliée, vieille d'une décennie. Dans ce dossier, une petite société appelée Convolve accusait le géant du stockage de lui avoir pillé sa technologie permettant de réduire les bruits et les vibrations générés par les disques durs. Des faits que confirme aujourd'hui Paul A. Galloway qui précise que Seagate a détruit les preuves de ces détournements. 

Convolve et le MIT, sur les travaux duquel la société avait basé ses développements, tentent désormais de faire rouvrir le dossier.

Un ex-employé de Seagate, Paul A. Galloway, vient de remettre sur la table une affaire oubliée, vieille d'une décennie. Dans ce dossier, une petite société appelée Convolve accusait le géant du stockage de lui avoir pillé sa technologie permettant de réduire les bruits et les vibrations générés par les disques durs. Des faits que confirme aujourd'hui Paul A. Galloway qui précise que Seagate a détruit les preuves de ces détournements. 

Convolve et le MIT, sur les travaux duquel la société avait basé ses développements, tentent désormais de faire rouvrir le dossier.

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close