HP France condamné pour avoir institué des quotas de notation

HP France vient de se voir condamner par le TGI de Nanterre pour avoir mis en place une logique de quotas dans son système de notation des salariés.

HP France vient de se voir condamner par le TGI de Nanterre pour avoir mis en place une logique de quotas dans son système de notation des salariés. Au vu du jugement, les syndicats – qui avaient porté l’affaire en justice – ont donc réussi à démontrer que les cadres avaient bien reçu des consignes afin d’attribuer un certain nombre de bons ou de mauvais points.

Cette pratique, courante aux Etats-Unis, avait déjà valu à IBM France une violente réaction des syndicats et du gouvernement aux débuts des années 2000. Et à HP un premier procès. "En 2002, nous avions perdu une première procédure sur ce sujet car nous manquions de preuves. Mais nous disposions cette fois d'un message d'un dirigeant français réclamant 5 % de mauvaises notes", expliquait début septembre Jean-Paul Vouiller, délégué syndical central CFTC chez HP, dans les colonnes du MagIT.

Cette fois donc, les salariés ont eu gain de cause et ceux ayant obtenu une mauvaise note dans le cadre des entretiens d’évaluation de 2008 pourront la contester en interne et voir leur cas réexaminé. Par ailleurs, HP est en passe d’installer un nouveau système de notation faisant passer de 3 à 5 le nombre d’échelons possibles de sa grille.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close