Oracle promet de nouveaux clusters Sparc et des détails sur ses roadmaps serveurs et Solaris

Jeudi 2 décembre, Oracle promet de battre un nouveau record de performances de bases de données en dévoilant un nouveau système Sparc en cluster, le Sparc Sunrise Supercluster. Le constructeur devrait aussi en dire plus sur sa roadmap en matière de serveurs d'entreprises ainsi que sur la roadmap Solaris 11.

Oracle devrait dévoiler un nouveau cluster Sparc baptisé SPARC Solaris Sunrise SuperCluster jeudi 2 décembre et annoncer au passage un nouveau record en matière de performance transactionnelle (sans doute au  benchmark TPC-C). Très discret sur ses systèmes Solaris depuis l'acquisition de Sun, Oracle promet au passage d'en dire plus sur le futur de ses serveurs d'entreprises haut de gamme, les Sun SPARC Enterprise Servers.

En principe, si le constructeur tient sa roadmap, les serveurs Sparc de la serie M (à base de puces Sparc64 Fujitsu) devraient profiter d'une mise à jour de leurs processeurs début 2011. L'arrivée des puces Sparc64 VII+, une version dopée des actuels Sparc64 VII devrait ainsi apporter près de 20% de performance additionnelle au haut de gamme Sparc (voir la roadmap publique dévoilée par Oracle après le rachat de Sun ci-dessous).

Mais il faudra attendre la seconde moitié de 2012 pour voir une vraie refonte de ce haut de gamme, qui logiquement devraient être basée sur le Sparc64 VIII octo-coeurs de Fujitsu. Ssi en tout cas Oracle maintient son alliance avec le Japonais - l'alternative étant une résurrection des puces UltraSparc Rock dans une nouvelle génération de serveurs "SuperNova", mais ce serait une vraie surprise. 

sparc roadmap 2010

 
La carte des systèmes en cluster et du cloud Sparc

En attendant ce lancement, Oracle semble bien décider à jouer la carte des systèmes Sparc en Cluster afin de contrer les offres de serveurs SMP et NUMA d'IBM et HP. Il est ainsi probable que le Sunrise Supercluster de Sun soit une déclinaison en version Sparc T3 de l'appliance Exadata actuelle (basée sur des serveurs x86).

Pour ceux qui s'intéressent aux technologies Solaris, une autre annonce intéressante au programme de jeudi est liée à une offre de cloud Exalogic basée sur des serveurs Sparc T3. Une offre qui pourrait bien rencontrer un écho positif chez les clients Oracle. Comme le montre une start-up comme Joyent dans le cloud, les technologies de virtualisation de Solaris (et notamment la technologie de conteneur) offrent en effet de vrais bénéfices en matière d'utilisation et de simplicité d'administration par rapport aux offres d'hypervision traditionnelles. Pour les clients familiers de Solaris, elles ne sont sans doute pas plus stupides (et sans doute guère plus coûteuses, vu la facture induite par VMWare) qu'une offre de type VMware.

Terminons en signalant qu'Oracle entend aussi en dire plus sur la roadmap Solaris 11 lors de son webcast de jeudi. Reste que pour les européens, il faudra rester éveillé tard pour entendre la bonne parole prêchée par Larry Ellison, Mark Hurd et John Fowler. Oracle a en effet eu la bonne idée d'organiser son événement à 13h, heure de Californie, soit 22h heure française. (N.B. : Pour ceux qui se couchent tôt, LeMagIT proposera une analyse de l'annonce sur le site et dans la newsletter du 3 décembre).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close