Avec plus de 10 % de croissance et 1,8 Md€ de CA, Microsoft France n'a pas connu la crise

La filiale française de l’éditeur a enregistré une croissance de 10,5 % de son chiffre d’affaires sur son dernier exercice après les + 10 % déjà accomplis un an auparavant. Cette année, elle devra faire au moins aussi bien.

Microsoft continue d’enregistrer d’excellents taux de croissance en France. Selon nos informations, le chiffre d’affaires de Microsoft France a encore enregistré une croissance de 10,5 % au cours de l’exercice clos fin juin 2010 après avoir progressé de 10 % sur l’exercice précédent. Ce qui porterait le chiffre d’affaires de la filiale française de l’éditeur à 1,83 milliard d’euros (2,35 Md$).

Un chiffre qui n’a bien entendu rien d’officiel, Microsoft n’ayant déclaré que 400 M€ de chiffre d’affaires pour l’exercice clos le 30 juin 2009. Le chiffre d’affaires licences, celui qui passe par les partenaires (mais qui est facturé via l’Irlande), a atteint 1,2 Md€ (1,57 Md$), le restant se ventilant entre les activités services (environ 400 M€), les ventes de produits grand public et le portail MSN.

Lors de sa conférence de presse de rentrée, jeudi 9 septembre, Eric Boustouler, le Pdg de Microsoft France, a ainsi revendiqué une croissance supérieure à 30 % sur les activités Windows et Office Communications Server. Windows 7 se serait déjà vendu à 6 millions de licences dans l’Hexagone (dont 4,5 millions en OEM, nous rapporte notre confrère CIO). Ses activités Dynamics, SQL server et System Center seraient en croissance de 10 à 30 %. En revanche, sa division Business n’a pas vraiment profité de l’effet Office 2010, sorti tardivement (avril), et ses activités dans la mobilité ont souffert de l’échec de son OS Windows Mobile 6.5.

Un objectif encore supérieur pour l'année en cours

Côté services hébergés, Microsoft France revendique 600 clients et 40 000 utilisateurs sur son offre BPOS. Pas de quoi affoler les compteurs sachant que 80 % des clients se contentent de l’offre basique à 4,26 € par utilisateur et par mois. Moins de trois mois après leur disponibilité officielle, les Office Web Apps auraient pour leur part été adoptées par 16 millions d’utilisateurs.

Pour l’exercice en cours, l’objectif de croissance serait encore supérieur à 10 % pour la filiale française dans son ensemble. Heureusement pour elle, Windows 7 devrait continuer de tirer fortement les ventes. IDC a ainsi établi fort opportunément que 64,7 % des entreprises françaises ont commencé ou commenceront à le déployer dans les six moi,s tandis que le marché des PC enregistrera 17,8 % de croissance en 2011. Pour rappel, Windows 7 a été responsable à lui seul de près de 90 % de la croissance de 7 % des ventes enregistrée par Microsoft sur son exercice fiscal 2010.

Cloud : Microsoft va accélérer

Microsoft fonde également beaucoup d’espoir sur le développement de ses services hébergés. Une nouvelle version de ses services BPOS est annoncée pour février prochain (notamment de Sharepoint) ainsi qu’une version hébergée de Windows Intunes et un CRM Online, très attendu par les partenaires. L’éditeur, qui a révélé récemment qu’il allait consacrer 500 M$ à la construction d’un nouveau datacenter géant en Virginie, devrait également multiplier les annonces dans le domaine du PaaS autour de sa plate-forme Azure (avec notamment des appliances dédiées et, désormais, une large interopérabilité). Enfin, dans le domaine de la mobilité, Microsoft devrait tirer profit de la sortie prochaine de son OS Windows Phone 7, censé relancer la marque dans la compétition.

Egalement sur ChannelNews :

- Microsoft : Gwénaël Fourré remplace Jean-Christophe Dupuy au poste de responsable partenaires

- Le premier congrès RFID du CNRFID joue à guichets fermés

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close