L'IT, second département impacté par la baisse des coûts en France

Dans son baromètre Entreprise France, IDC révèle que les entreprises françaises font des réductions budgétaires de la DSI la deuxième priorité dans leur politique de réduction des coûts, après les frais généraux. Face à la crise et à une décroissance sur l'année, les entreprises hexagonales devraient baisser leur coûts dans l'IT de plus de 5%. Et aucun retour à la normale n'est prévu avant fin 2010.

L'informatique constitue le second poste visé par les réductions budgétaires dans les entreprises françaises de plus de 100 salariés, révèle le dernier baromètre Entreprise France d'IDC. Face à la crise économique, les 400 entreprises (multi-secteur) de plus de 100 employés sondées par le cabinet d'analyse indiquent avoir entrepris des coupes drastiques dans leurs budgets. Ne voyant pas d'issue à la crise en France avant 2010, commente IDC.
Les départements les moins impactés par ces réductions des coûts sont la conception et la création de nouveaux produits, ainsi que les forces de vente. Les plus impactés étant les frais généraux.

En 2009, IDC revoit à son tour ses prévisions 2009 à la baisse, crise oblige, nous raconte le cabinet dans un communiqué, un peu morose. Ce sera donc pire que prévu. «  La croissance du marché informatique (matériel, logiciel et services hors conseil en technologie) en 2009 devrait finalement s’établir à -0,05% », souligne-t-il. Cette décroissance ne touchera toutefois pas les sociétés de la même façon. Ainsi, environ un tiers des 400 sociétés interrogées entend réduire ses coûts informatique. Sur ce total, 35% opéreront des coupures de l'ordre de 5 et 10%, tandis que 39% réduiront leurs budgets SI de plus de 10%.
A l'inverse,  22% des entreprises sondées entendent accroître leurs dépenses IT en 2009. 35% d'entre elles prévoient des hausses de 5 à 10% tandis que 39% prévoient des hausses de plus de 10%.

Plusieurs leviers pour réduire les coûts
Bien que l'allongement des cycles de renouvellement du matériel soit considéré par 64% des entreprises françaises de plus 100 employés comme un des leviers les plus efficaces contre la crise, seulement moins de 10% envisagent de l'activer. La virtualisation des infrastructures – rationalisation oblige -  ainsi que la renégociation à la baisse des contrats – une action considérée par les entreprises à 70% efficace pour réduire les coûts -  seront deux actions privilégiées par 20% des entreprises sondées. IDC indique également que « l’arrêt ou le report de nouveaux projets reste dans le trio de tête des actions à venir menées par les entreprises pour réduire les coûts informatique ».

Les applications métiers, les logiciels de sécurité ainsi que la refonte de l’architecture télécoms -trois segments pourtant considérés comme une priorité dans les investissements 2009 – seront les projets les plus impactés par les reports ou abandons de projets. IDC y ajoute également ceux de Business Intelligence et d'applications collaboratives.

Rappelons que Gartner voit quant à lui la SOA comme un attirail cost-killer notamment de par sa capacité à rationaliser les infrastructures par les services, ainsi que celle à épauler des technologies comme le Cloud Computing et le Saas, considérées elle aussi comme favorisant la baisse des coûts.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close