Yahoo simplifie sa direction, renvoie son DAF et drague ses clients

Attendue depuis le début de la semaine, la énième réorganisation de Yahoo a bien eu lieu. Objectif : simplifier le circuit des décisions, se rapprocher des clients et favoriser le marketing. Proche de l’ancienne direction, le directeur financier - Blake Jorgensen - est sacrifié par la nouvelle patronne… qui ne lui a pas encore trouvé de successeur.

yahoo bartz 140109Carol Bartz a bien procédé à la réorganisation de la direction de Yahoo… et c’est Blake Jorgensen, directeur financier et proche de l’ancienne présidente du conseil d’administration, Susan Decker, qui en fait les frais.

En décembre, cette même Susan Decker s’était portée candidate à la reprise du groupe - qui lui avait préféré Carol Bartz, provoquant son départ.

Blake Jorgensen devrait quitter le groupe dès lors qu’un remplaçant aura été trouvé. Au delà de ce poste très important, la nouvelle patronne du portail Internet cherche surtout à simplifier les circuits de décisions opérationnelles. Selon les spécialistes du secteur qui la connaissent depuis qu’elle a dirigé Autodesk, l’organisation mise en place ressemble fort à celle orchestrée au sein de l’éditeur de CAO.
Un travail facilité par la fuite des cadres du groupe qui s’est poursuivie jusqu’à ces derniers jours. Après le départ de Marco Boerries – patron de l’activité mobile – qui a tiré sa révérence pour « raisons personnelles » après quatre ans de services, ce fut celui de Neeraj Khemlani, patron des activités d’informations qui rejoint le groupe Hearst, géant de l’édition.
Un travail également nécessaire dans la mesure où Yahoo est connu pour son organisation en armée mexicaine où beaucoup de cadres renvoient vers de nombreux chefs. L’idée de Bartz est donc de raccourcir les délais de décision pour mieux piloter un navire en mal de stratégie et fortement secoué depuis un an.


La nouvelle organisation concentre plus de fonctions dans les mains d’un petit groupe de dirigeants qui reporteront directement à Carol Bartz. L’accent est également mis sur le client avec le développement technologique et celui des produits dans les mains d’un seul homme : Ari Balogh, le CTO, qui conserve ce rôle tout en devenant vice-président en charge des produits Yahoo. Sur ce dernier point, il sera assisté d’Ashish Patel, également nommé « Evangelist ».
Carol Bartz annonce également la création d’un poste de directeur marketing qui sera occupé par Elisa Steele, cadre dirigeante recrutée chez NetApp, société dont Bartz est membre du conseil d’administration. Dans la même veine, Hilary Schneider, qui avait en charge l'activité aux Etats-Unis, s’occupera désormais de l’ensemble des Amériques et également de l’activité Mobile en lieu et place de Marco Boerries. Sur ce dernier sujet, elle conserve à ses côtés – avec une promotion à la clé - David Ko, vétéran de cette activité.


Côté technologie, David Dibble devient responsable de l’infrastructure informatique du groupe, directement sous les ordres de Carol Bartz.
Pour fluidifier l’organisation dans son ensemble, la nouvelle patronne crée également un poste de « chief of staff », qui est confié à Joel Jones, un ancien consultant chez McKinsey. Toujours côté effectifs, David Windley devient DRH et Michael Callahan directeur juridique. Enfin, pour compléter cette équipe de direction, Yahoo annonce que deux recrutements sont en cours : l’un pour assurer la direction des opérations internationales, l’autre pour favoriser la relation avec les clients, tant utilisateurs qu’annonceurs publicitaires. Une sorte de médiateur qui devra faire profiter le groupe des remontées d’informations.

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

- ANNONCES GOOGLE

Close