Dépenses informatiques : une croissance portée par le secteur public et les banques en 2010

Fidèle au poste, le secteur public devrait être un lourd contributeur à la croissance de la dépense informatique en 2010 selon Gartner. Contrairement à 2009, il recevra cette fois le soutien des banques et du secteur communication. En retrait, les dépenses en informatique de santé devraient finalement croître dans une moindre mesure.

La dépense informatique des différents secteurs économiques devrait dépasser les 2 400 milliards de dollars selon Gartner qui table désormais sur une croissance de 4,1% du marché. Un vrai rebond mais qui ne compense toutefois pas la chute enregistrée en 2009, au plus fort de la crise, qui avait vu les dépenses des entreprises reculer au final de 5,6%.

Reste que comme le précise Kenneth Brant, directeur de recherche chez Gartner, « si 2010 verra la plupart des principaux secteurs reprendre le chemin de la croissance des dépenses IT, cette progression variera significativement d’un pan à l’autre de l’économie ». Comme ils avaient soutenu tant bien que mal l’industrie informatique en 2009, les gouvernements et autres organismes publics accompagneront fortement la reprise et se montreront donc, comme des investisseurs, une nouvelle fois déterminants. La dépense publique d’Etat en informatique devrait croître de 6,2% selon Gartner pour atteindre pas loin de 250 milliards de dollars. Les collectivités locales de par le monde feront un peu moins bien avec 184,4 milliards de dollars de dépenses, en hausse de 4,3%.


Devant, le secteur financier - l’un des principaux acheteurs avec une dépense qui sera de l’ordre de 397 milliards de dollars – enregistrera également une reprise soutenue de ses investissements IT avec une croissance de 4,6%. Autre secteur d’envergure pour l’informatique et ayant, semble-t-il, résolument repris ses achats : la communication, les médias et les services avec plus de 394 milliards de dollars qui devraient être dépensés, en hausse de 4,4%.

La santé moins haut que prévu ?

Du côté des secteurs plus prudents, notons la relativement faible croissance des activités liées à la santé dont la dépense IT ne devrait finalement croître que de 2,8%, à un peu plus de 88 milliards de dollars. Un bémol apporté par Gartner donc qui contredit les tendances enregistrées localement et notamment en Europe où Pierre Audouin Consultants prévoit pour 2010 une forte croissance des dépenses dans les services IT et les logiciels sur le marché européen de la santé. Selon le cabinet d’études, en 2009, la croissance des dépenses TIC dans ce secteur pour les principaux pays européens (France, Allemagne et Royaume-Uni) a augmenté respectivement de 4,9%, 6,2% et 4%.
Outre la santé, Gartner attend des investissements assez modérés de la part des entreprises liées au transport (+2,9% à 106 milliards de dollars) et à l’énergie (+3,4% à 124,4 milliards de dollars).

Du côté des fournisseurs, ces tendances devraient avoir un impact, dixit Kenneth Brant, qui estime que des stratégies sectorielles devraient être mises en place pour adresser les activités les plus porteuses. Par ailleurs, Gartner conseille – tant en termes de discours que de technologies – de favoriser les lignes de produits offrant une possibilité d’optimisation des coûts. Ce qui devrait demeurer le leitmotiv des acheteurs pour au moins les deux ans à venir et ce, même si la reprise semble solide…

Dépense Informatique 2010 par secteur

depensessecteur2010 190510

Source Gartner

Pour approfondir sur Industrie et distribution

- ANNONCES GOOGLE

Close