Les dépenses IT freinées par la hausse du dollar en 2015

Face à une hausse du dollar, les dépenses IT seront freinées par une hausse des prix et par un décalage des décisions d’achat.

“Ça ressemble à un crash, mais ce n’en est pas un”. Le cabinet d’étude Gartner a tenu à nuancer ses dernières prévisions en matière de dépenses IT mondiales pour 2015. Selon ses chiffres, les dépenses mondiales devraient finalement se contracter de 5,5% pour atteindre 3 500 milliards de dollars. Un gadin certes mais principalement dû à la montée du dollar face aux autres monnaies, rappelle le cabinet d’étude. Un effet mathématique, mais un effet qui devrait encore de se faire ressentir jusqu’en 2017, prévient Gartner.

Toutefois, au-delà de l’effet de change, Gartner constate également que cette hausse du dollar devrait indirectement modifier les processus d’achat des entreprises. En cause : une hausse des prix, qui incite à retarder le renouvellement, à considérer des offres différentes moins couteuses, ou tout simplement à changer les habitudes. « Les fournisseurs doivent augmenter leurs prix pour protéger les coûts et les marges de leurs produits ; les entreprises et les consommateurs devront alors prendre d’autres décisions d’achats, au regard de ces nouvelles grilles tarifaires », résume John-David Lovelock, analyste chez Gartner.

C’est ce que l’on retrouve dans la zone EMEA, nous confie John Lovelock. Au Royaume-Uni et en Allemagne, comme en France, Gartner constate des modifications dans les schémas de décisions d’achat : d’un passage « du modèle de licence à celui du Cloud et son modèle d’abonnement, des entreprises possédant des terminaux mobiles à des politiques de BOYD, ou encore celles possédant des serveurs et des systèmes de stockage à des offres as-a-service », commente John Lovelock. La pression sur les prix (sur le hardware par exemple) agit donc comme un catalyseur des offres Cloud.

« Les entreprises françaises sont un peu plus prudentes en matière de stockage, constate encore l’analyste. Dans ce secteur, la croissance en France est légèrement inférieure à la moyenne européenne. Autrement, la France est en ligne avec les chiffres de l’Europe de l’Ouest pour les autres segments de cette étude. »

Même son de cloche pour dans le logiciel et les services. L’Hexagone suit la tendance à la baisse de l’Europe de l’Ouest, 4.7% contre 5.0% et 1.9% contre 2.6%, respectivement, note John Lovelock. Dans le monde, le secteur du logiciel d’entreprise devrait attirer 654 milliards de dollars, en baisse de 1,2%.

Communications, bulle Windows 10, et Saas

Dans le monde, Gartner anticipe une chute des dépenses des entreprises dans les solutions de communications. Avec 1 492 milliards de dépenses, ce secteur reste le principal poste de dépenses IT dans les entreprises. Toutefois, l’érosion des prix sur ce marché très concurrentiel affecte la croissance (-7,2%) en dépit de la multiplication des usages dans les entreprises.

Les services seront le second secteur dans lequel les entreprises devraient dépenser le plus en 2015 (914 milliards de dollars). Mais Gartner anticipe également une chute des prix du secteur, « provoqué par le recours à des solutions d’automatisation », rappelle  John Lovelock. Résultat, les dépenses IT devraient chuter 4,3% en 2015.

Si le cabinet d’analyste prévoit certes une bulle Windows 10 qui tirera le marché des PC à la fin 2015-début 2016, les entreprises freineront leurs investissements dans le secteur, surtout dans les tablettes et les PC. Les dépenses dans les smartphones devraient elles-aussi se tasser. « La hausse de prix prévue de 10% des PC, dans les pays impactés par la hausse du dollar, va arriver, retardant les décisions d’achat plus que prévu. Les entreprises devraient dépenser 654 milliards de dollars dans les PC, tablettes et smartphones en 2015, en baisse de 5,7% en un an.

Enfin, les dépenses dans le secteur du datacenter devraient quant à elle bénéficier d’un marché des serveurs dynamiques, celui-ci étant entré dans un cycle de renouvellement des mainframes et de la forte croissance de serveurs haute densité. Toutefois cela ne compensera pas l’impact de la hausse du dollar sur le stockage et les équipements réseaux, note Gartner.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close