ERP : les spécialistes du Saas ne tiennent pas plus leurs promesses que les éditeurs "classiques"

Coûts, délais, atteinte des résultats attendus. Selon le baromètre de la société de conseil Panorama, l'ERP reste un projet à risques pour les entreprises. Et, surprise, les implémentations en Saas ne les réduisent que modérément. Tout en délivrant moins de bénéfices pour l'activité que les installations sur site.

panorama1En retard, hors budget et ne tenant pas les promesses affichées en début de projet. Le cabinet de conseil américain spécialiste de l'ERP Panorama livre précisément un panorama de cet exercice imposé à toute DSI : l'implémentation d'un ERP. Basée sur l'étude de 1 600 projets dans le monde (dont 14 % en Europe) dans des entreprises de toutes tailles, l'étude montre toutefois une légère amélioration de la situation. Alors que, lors du panorama 2008 du cabinet, 59 % des projets dépassaient leur budget, ils ne sont plus que 51 % aujourd'hui. Plus significatif encore, le coût d'un projet ERP rapporté au chiffre d'affaires de l'entreprise a significativement fondu sur la même période, abandonnant plus de 2 points. Une conséquence des efforts faits par les éditeurs sur les prix de licences et sur la facilité d'intégration de leurs solutions ? Reste qu'un projet ERP demeure un des investissements informatiques les plus lourds qui soit pour une entreprise.

Surtout, en dehors de leur coût, ces projets n'apportent pas, dans les deux-tiers des cas, la moitié des bénéfices attendus par le donneur d'ordre. Plus de la moitié des entreprises estiment même, à la fin du projet, n'avoir atteint que 30 % des bénéfices attendus. Et 40 % des projets ERP entraînent des perturbations opérationnelles lors de la mise en service de l'applicatif.

Des dirigeants satisfaits... d'en avoir fini

Bizarrement, 72 % des entreprises sondées se disent pourtant assez satisfaites de leur applicatif. Un résultat trompeur, selon Panorama, qui indique que ce taux reflète surtout la satisfaction des dirigeants d'avoir terminé ce projet et d'avoir protégé leur entreprise des risques associés à ce type d'implémentation.

panorama2

Si les solutions hébergées ou en Saas présentent un réel avantage en terme de durée du projet (moins d'un an, contre plus de 18 mois pour un ERP classique), Panorama suggère que les autres espoirs suscités par l'applicatif dans le nuage pourraient bien être déçus. Tant en matière de satisfaction des dirigeants, de respect des budgets, mais surtout de capacité à délivrer les bénéfices attendus, les solutions hébergées ou en Saas font moins bien que leurs équivalents sur site. Certes, le coût total d'un projet hébergé ou en Saas reste inférieur à celui d'une implémentation sur site (6,2 % contre 6,9 %), mais ce facteur seul n'apporte que peu d'indications, du fait de la couverture fonctionnelle souvent moindre des applications Saas et de la taille des entreprises choisissant plutôt ce type de solutions (majoritairement des TPE et PME).

"Les implémentations en Saas prennent moins de temps que les installations d'ERP sur site, mais elles délivrent moins de valeur pour l'activité de l'entreprise", commente le cabinet Panorama. Or, dans près de 70 % des cas, l'amélioration de la performance opérationnelle reste le facteur qui pousse les dirigeants à se lancer dans ce type de projets.

En complément :

- ERP : une étude vante le "small is beautiful"

- Maintenance : haro sur le trésor de guerre de l’édition

Dépassement de budgets : la bonne note des ERP de taille moyenne

Selon les chiffres de Panorama, les projets basés sur SAP, Oracle ou les ERP de Microsoft (que le cabinet classe dans une famille baptisée Tier I) dépassent fréquemment leur budget. Une rallonge est nécessaire dans 53 % des cas. Les solutions plus modestes (Sage, Lawson, Infor, etc.) font mieux : seul un projet sur trois dépasse son enveloppe. Plus surprenant, les challengers (Compiere, NetSuite, Syspro, etc.) font pire que les grands ERP, avec 59 % de projets hors budget. Une proportion qui reflète probablement la difficulté des PME se tournant vers ces solutions à planifier tous les coûts inhérents à un projet de ce type.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close