Brevets : Apple, débouté au Japon, porte de nouveau plainte aux Etats-Unis

De nouvelles vagues dans la guerre du Pacifique qui oppose l’Asiatique Samsung à l’Américain Apple.

De nouvelles vagues dans la guerre du Pacifique qui oppose l’Asiatique Samsung à l’Américain Apple. Au Japon, la justice vient de débouter la firme à la pomme de sa plainte pour violation de brevets, alors qu'aux Etats-Unis une juridiction avait condamné Samsung à une lourde amende provoquant une onde de choc importante sur le marché du smartphone.

Selon l’argumentation des juristes japonais, les technologies utilisées par Samsung sont différentes de celles inventées – et brevetées – par Apple qui réclamait 100 millions de yens (1 million d’euros). Un jugement favorable au coréen cette fois mais qui n’a semble-t-il fait que raviver les tensions. Apple vient en effet de déposer une nouvelle plainte portant cette fois sur le Galaxy S3, best seller des ventes de Samsung sur plate-forme Google Android. Trois autres produits sont également incriminés dont une tablette.

Dans ce qui apparait comme l’un des procès pour violation de brevets les plus déterminants pour le marché de la mobilité, la cour de Californie a déjà condamné Samsung à verser 1,05 milliard de dollars de dommages et intérêts à Apple pour avoir délibérément «emprunté» les brevets du Californien dans ses tablettes et smartphones. Un verdict qui a provoqué un émoi important, certain y voyant un signal fort aux acteurs de la mobilité et surtout aux constructeurs de terminaux Android désormais sous la menace constante de procès aux longs cours engagés par Apple.

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close