En juillet, la hausse du chômage touche également les informaticiens

Alors que le nombre de demandeurs d’emploi était reparti à la hausse dès le mois de mai, l’informatique apparaissait comme relativement épargné avec des chiffres en chute légère mais constante depuis le mois de janvier. Jusqu’au mois de juillet où leur nombre à de nouveau augmenté pour approcher les 5% de la profession. Inquiétant en dépit de signes encourageants, mais parfois en trompe l’œil sur le front du recrutement.

Coup de froid estival sur l’emploi des informaticiens. Là où le secteur apparaissait comme relativement protégé depuis que les chiffres du chômage en France repartaient à la hausse, le mois de juillet est venu apporter un démenti. Pour la première fois depuis le début de l’année le nombre d’informaticiens – recensés dans la catégorie de métier « Systèmes d'information et de télécommunication » - sans emploi a augmenté d’un mois sur l’autre. A 24 400, il augmenté de 4,3% sur un mois mais est tout de même en recul de 7,6% par rapport au début de l’année et de 6,5% sur un an. Pas loin de 5% des professionnels que comptent le secteur étaient tout de même sans emploi au mois de juillet.

Le secteur demeure malgré cela l’un des seuls légèrement porteurs alors que le spectre d’une nouvelle crise économique se fait de plus en plus présent. En mai et juin, tandis qu’au niveau national le nombre de demandeurs d’emploi se remettait à progresser, ceux concernant les informaticiens baissaient légèrement.

Reste que l’an passé, la remontée saisonnière du nombre de demandeurs d’emploi avait été suivie de plusieurs mois difficiles sur le front de l’emploi en dépit des signes déjà encourageants sur le front des annonces. A ce niveau, tout va toujours pour le mieux à en croire les dernières statistiques fournies par l’Apec. Le mois de juillet aurait même été florissant sur le front du recrutement IT. Avec quelque 11 861 annonces publiées en juillet (en hausse de 40% par rapport à juillet 2010 et 68% en un an), le secteur informatique demeure encore le segment de marché le plus pourvoyeur d'emplois en France dans un contexte particulièrement compliqué. Sur un total de 44 506 offres d'emploi confiées à l'Apec en juillet (en hausse de 54% en un an), 28% sont à attribuer au secteur informatique. Des volumes cependant en trompe l’œil. Deux phénomènes viennent régulièrement gonfler les chiffres côté recrutement : les SSII sont passées maitre dans l’art de la gestion de cv sans nécessairement qu’il y ait un emploi au bout et surtout la communication RH joue à plein dans un secteur où les salariés sont la principale richesse.

Il faudra donc attendre la fin octobre et les chiffres de septembre pour savoir si la crise a gagné durablement les emplois informatiques ou si la poussée de fièvre de juillet n’est que saisonnière.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close