Orange et Sita font cloud commun pour le transport aérien

Orange Business Services et Sita, le spécialiste du IT pour le transports aérien s'allient pour bâtir une infrastructure de cloud mondiale afin de proposer à leurs clients respectifs des services de Iaas, Saas, Paas et Daas. Six datacenters seront ainsi construits dans le monde, interconnectés par le réseau MPLS d'Orange.

Naissance d'un Cloud communautaire mondial. Orange Business Services et Sita, l'un des spécialistes mondiaux des solutions IT et de communications pour le transport aérien, ont officiellement inauguré hier l'une des plus importantes infrastructures de Cloud communautaire pour le monde très critique du transport aérien. A la clé, la construction de 6 datacenters dans le monde, interconnectés par le réseau MPLS (Multi-protocol Label Switching) d'Orange, qui fourniront des services et des applications pour les différentes industries du transport aérien, ont confirmé les responsables d'Orange et de Sita lors d'un conférence téléphonique.

Ces 6 centres de calculs seront répartis sur les 5 continents, afin de couvrir au mieux les besoins de chaque zone géographique, a expliqué Vivek Badrinath, le patron d'Orange Business Services. Trois premiers centres, à Atlanta, Frankfort et Singapore, seront opérationnels dès le début 2012, a-t-il confirmé. Ceux implantés à Hong-Kong, Johannesburg et Sydney, entreront en fonction vers le troisième trimestre 2012, afin d'étendre la couverture géographique du réseau, et surtout, de donner le choix aux utilisateurs quant à la régionalisation de leurs données, a expliqué encore Vivek Badrinath. Ces datacenters seront de type tiers III+ et IV, selon les standards du Uptime Institute, nous garantissent les deux partenaires, et fourniront ainsi des taux de disponibilité de 99,982 % et de 99,995 %.

Ces 6 datacenters seront reliés à un backbone sécurisé, explique Francesco Violante, le Pdg de Sita. "Le réseau MPLS d'Orange apporte la qualité de services nécessaires pour accéder aux applications et ce sans congestion du réseau, et sans ralentissement en dépit de centres géographiquement distants", souligne-t-il. Lui, ainsi que Vivek Badrinath, promettent de concert une infrastructure hautement sécurisée, douée de fonctions de récupération après sinistre, de réplication d'un centre vers un autre, et de protection contre les cyber-attaques, notamment. Ils mettent également une faible latence, en dessous des 100 milli-secondes.

sita obs

Une infrastructure mutualisée, une ouverture aux autres secteurs

"Ce cloud communautaire correspond à ce dont les acteurs du transport aérien ont véritablement besoin", rappelle Francesco Violante, citant tour à tour une interopérabilité entre leurs outils, des applications spécifiques, d'importantes contraintes temps réel et un parc d'utilisateurs nomades et "distribués". Ainsi cette infrastructure fournira des services de Iaas, Saas, Paas mais également Daas (pour desktop-as-a-service). Ce dernier permet par exemple d'équiper rapidement un aéroport ou les guichets d'une compagnie de postes de travail supplémentaires, dans le cas notamment d'une recrudescence de passagers, illustre en substance Francesco Violante. Ce service Daas, déjà disponible, devrait ainsi être suivi par le Iaas, au quatrième trimestre 2011.

Si toutefois, cette gigantesque infrastructure a été bâtie conjointement, les deux partenaires garderont la main sur leurs clients respectifs. Surtout, Orange entend également proposer ce cloud mondial à son portefeuille de clients professionnels, confirme Vivek Badrinath - hors industrie du transport aérien donc.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close