Amazon se met au relationnel avec MySQL

Amazon tente de couper l'herbe sous le pied à Microsoft en inaugurant une version bêta d'un service de base de données relationnelle sur son infrastructure de Cloud Computing. Une brique manquante dans l'arsenal d'Amazon pour rivaliser, en avance de phase, avec SQL Azure Database. Reste que le prix pourrait freiner les ardeurs des utilisateurs de MySQL.

Amazon essaierait-il de prendre un coup d'avance sur Microsoft en matière de bases de données dans le nuage ? C'est la question que l'on peut se poser à l'annonce, par Amazon Web Services, la division développement d'Amazon, d'Amazon RBS (Relational Database as a Service). Comprendre une base de données relationnelle hébergée. Disponible aujourd'hui en bêta, RBS vient compléter l'arsenal de services clés que propose Amazon pour construire des applications à la sauce Cloud. Si le groupe proposait bien une base de données nommée Simple DB, celle-ci n'était pas relationnelle.

RSB vient ainsi combler ce vide dans une offre de Paas (Platform as a Service). D'autant plus que, à quelques encablures de la PDC 2009, la conférence développeurs de Microsoft (du 17 au 19 novembre), il semble opportun de réagir. C'est en effet là que Redmond doit officialiser la sortie de sa plate-forme Azure et de SQL Azure Database. RBS semble se positionner en frontal à ce dernier service.

RBS n'est ni plus ni moins qu'un moyen pour créer des instances de MySQL, dans sa version 5.1, avec les avantages du Cloud Computing (comme la flexibilité, la scalabilité) ainsi que la facilité d'administration, indique Amazon sur son site Internet. Tout en affirmant que « le code, les applications et les outils utilisés sur des bases MySQL existantes pourront être portés sur RDS ». Sans autre manipulation finalement que l'utilisation d'une « simple API ». En outre, Amazon propose également un service de backup automatisé que l'utilisateur configure selon ses besoins en termes de périodicité. L'ensemble est supervisé par Amazon CloudWatch, qui propose un tableau de contrôles des ressources de calcul et de stockage.

tarifrbs jpgAmazon compte aligner ses tarifs sur ceux d'EC2 (Elastic Cloud Computing). A partir de 0,11 dollar de l'heure pour le premier type d'instance (avec 1,7 Go de mémoire) jusqu'à la version quadruple extra-large avec 68 Go de mémoire à 3,10 dollars de l'heure . Amazon propose de 1To à 5To de stockage de données associés.

Et c'est bien le prix qui pourrait troubler les développeurs, affirme Jean-François Castella en charge des développements logiciel chez Infotel, société spécialisée dans les bases de données. Selon lui, « les tarifs trop élevés ne positionnent pas RBS comme une base de données à usage intensif, mais davantage pour des PME qui ont des besoins ponctuels, comme pour animer une campagne marketing, par exemple ». D'autant que MySQL est disponible gratuitement en téléchargement et facile à mettre en place. « Si je suis développeur, je n'en ai pas besoin car je dispose déjà d'un MySQL ». Comprendre sans autre charge. RBS fournit alors une facilité d'administration qui pourrait séduire les PME avec peu de compétences, en interne, en la matière.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close