Windows Server 2012 : risque d’impact sur le marché des x86

Nos partenaires de Searchwindowsserver ont interrogé plusieurs analystes à la veille de la sortie de Windows Server 2012, pour tenter d’évaluer l’impact de la sortie de l’OS rutilant su les cycles des mises à jour. Bilan : le dernier opus serveur de Microsoft pourrait bien entraîner dans son sillage le marché des serveurs x86. Et lui redonner des couleurs.

Les entreprises adeptes du monde Windows sont sur le point de toucher du doigt les très attendues fonctionnalités de la dernière mouture de Windows Serveur, Windows Server 2012. Et il se pourrait bien qu’elles délient leur bourse pour investir dans le hardware dans le cadre de la mise à jour de l’OS.

Et c’est une bonne nouvelle pour le marché des serveurs x86. Les ventes de serveurs ont en effet baissé de 3,6% d’une année sur l’autre au second trimestre, pour atteindre à 2 millions d’unités écoulées. La première baisse  depuis le 3e trimestre 2009, nous informe le cabinet IDC. «Cela ressemble à un ralentissement des achats avant l’arrivée de la nouvelle version de Windows Server, explique Rob Enderle, analyste principal du cabinet d’étude américain Enderle Group. Mais au final, il en résultera une hausse de la demande en hardware.»

Cette croissance ne sera certes pas rapide, principalement à cause des longues et fastidieuses procédures de tests qui précédent la certification de nouveaux systèmes, opérée par les départements IT.

Mais certaines entreprises recevront Windows Server 2012 peu de temps après le 4 septembre (date de lancement de l’OS) afin qu’elles puissent l’essayer et «regarder sous le capot» à des fins des tests et d’évaluations, affirme Dennis Martin, président de groupe d’utilisateurs Rocky Mountain Windows Technology User Group, basé à Denver. Comme dans le passé, cette étape dédiée aux tests devrait durer entre 6 mois et 1 an.

 IDC prévoit une améliorations des ventes de serveurs au second semestre 2012, bien que certains constructeurs de serveurs admettent un éventuel décalage entre la livraison des serveurs, le nouvel OS et son adoption par les utilisateurs - le traditionnel cycle de mise à jour des serveurs démarre généralement après le premier Service Pack

 Mais une fois cette courbe d’adoption initiée, Martin s’attend à de fortes demandes de machines sous Windows Server, reposant sur les derniers processeurs Intel Xeon E5-2600 (ex Romley). «La combinaison Romley + Windows Server 2012 déclenchera un cycle de mise à jour l’année prochaine, particulièrement auprès des clients dont les cycles budgétaires sont alignés sur l’année calendaire», ajoute Martin, également fondateur et président de Demartek un partenaire Microsoft, spécialisé dans les tests liés au stockage et au réseau.

 Windows Server 2012 doit en effet offrir des fonctionnalités censées séduire les professionnelles du IT, notamment au niveau d’Hyper-V 3.0 (virtualisation et scalabilité), des flux de données plus rapides, ainsi qu’un fort accent sur le Cloud Computing.

D’autant que les précédentes versions de Windows Server équipent déjà la majorité des serveurs en place. Une étude Techtarget montre que 87% des répondants ont installé l’OS serveur de Microsoft comme système principal.

 Pourtant, cette adoption devrait prendre du temps. Surtout, les performances en matière de virtualisation, optimisées sur la version 2012, pourraient également freiner la demande de nouveaux serveurs. «Dans l’ensemble, je ne vois pas WS Server 2012 accélérer les ventes de hardware, affirme de son côté, Roger Jennings, un partenaire MVP de Microsoft sur Windows Azure. Les fonctionnalités renforcées en matière de virtualisation devraient réduire le nombre cumulé de serveurs physiques, nécessaires pour une tâche donnée.»

 Malgré tout, les administrateurs Windows attendent avec impatience la sortie de Server 2012, souligne Martin. «Je suis plutôt content que Microsoft sorte Windows Server 2012 avant Windows 8, ajoute-t-il. Cela donnera au moins une chance aux DSI de tester et de mettre en place de nouveaux serveurs avec d’être inondé par la vague de migration Windows 8, dont la sortie commerciale est prévue pour le 26 octobre.»

Traduit de l'anglais par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close