Dell veut concurrencer Exadata avec ses propres appliances

A l'occasion de sa conférence Dell World, Dell a annoncé l'arrivée prochaine d'appliances décisionnelles et transactionnelles s'appuyant sur une nouvelles génération de serveurs et sur la technologie de serveur SMP virtuel issue du rachat de RNA Networks. Objectif : proposer une alternative performante et économique à Exadata. Dell a aussi présenté de nouveaux packages virtualisés vStart s'appuyant sur les baies Dell Compellent et sur les commutateurs Force 10.

 dell world
Michael Dell, lors de son keynote à Dell World

À l'occasion de sa conférence Dell World, le constructeur a levé un peu le voile sur certaines des caractéristiques de sa prochaine génération de serveurs PowerEdge -PowerEdge 12G - et surtout sur la façon dont il entend en tirer parti pour proposer des systèmes intégrés conçus pour accueillir des applications de base de données ou des applications analytiques à grande échelle. Bref, Dell a en quelque sorte pré-annoncé son concurrent à Oracle Exadata. Présent sur scène pour le discours d'inauguration, Michael Dell a expliqué que les PowerEdge 12G mettraient l'accent sur la capacité mémoire et sur l'amélioration des entrées sorties avec notamment un étage de stockage flash intégré dans les serveurs. "Vous ne pouvez pas faire plus près du processeur ou plus rapide que cela", a déclaré M. Dell.

Il faudra toutefois sans doute attendre le début 2012 pour voir arriver les nouvelles machines, qui seront présentées dans la foulée du lancement des processeurs Xeon E5 "Sandy Bridge-EP" et de la plate-forme « Romley» d'Intel. A moins que Dell ne profite du lancement des nouvelles puces Opteron "Interlagos", sans doute en novembre, pour lever le voile un peu plus tôt sur certains des attributs de ses serveurs 12G.

Le lancement de la nouvelle génération de serveurs de Dell devrait être l'occasion pour le constructeur de marquer sa différence par rapport à ses concurrents en mettant en œuvre les technologies de virtualisation de mémoire issues du rachat de RNA Networks en juin dernier. L'objectif est de fédérer plusieurs serveurs au sein d'un même rack en utilisant la technologie de virtualisation mémoire de RNA. Cette technologie permet à l'ensemble des serveurs du rack de mutualiser leur mémoire au sein d'un pool mémoire unique et au vu des déclarations de Dell, elle pourrait aussi sans doute permettre de mutualiser le stockage Flash. De quoi concevoir un système avec 1024 coeurs capable d'accéder de façon transparente à un pool de 40 To de mémoire DRAM et à la même quantité de stockage flash.

La technologie de virtualisation de mémoire de RNA s'appuie sur un réseau rapide supportant le protocole RDMA (c'est-à-dire au choix un réseau Infiniband ou 10 Gigabit Ethernet) et elle pourrait permettre à Dell d'offrir de grands systèmes x86 performants pour des applications transactionnelles ou décisionnelles à un coût bien inférieur à celui des systèmes SMP traditionnels ou à celui des systèmes en cluster, "à la exadata".

Les baies de stockage Compellent et les commutateurs Ethernet Force10 au cœur de nouveaux packages vStart


Dell World a aussi été l'occasion pour Dell d'annoncer l'arrivée de configurations virtualisées vStart s'appuyant sur ses systèmes de stockage Dell Compellent et sur les commutateurs réseau de Force10 à partir de 2012. Notons que d'ici là, Dell devrait avoir proposé une nouvelle génération de ses baies Compellent, elle aussi basée sur les Xeon X5 et sur une nouvelle génération du système d'exploitation de stockage de Compellent. C'est sans doute cette génération de baies qui sera intégrée au package vStart. Les vStart de Dell sont des racks d'équipements préconfigurés pour la virtualisation et sont l'équivalent pour le Texan des vBlocks de Cisco et EMC ou des BladeSystem Matrix d'HP.

Notons au passage que Dell a certifié son logiciel Dell Advanced Infrastructure Manager (AIM), issu du rachat de Scalent (ex Scalent Virtual Operation environment) en conjonction avec Microsoft System Center et BMC Atrium Orchestrator. Auparavant, le logiciel n'était certifié qu'avec VMware vCenter Server. Du fait de son historique chez Scalent, AIM a la particularité d'être capable de piloter aussi bien les éléments d'infrastructure Dell que les éléments de serveurs tiers, un point qui en fait un outil précieux pour le constructeur dans sa bataille pour la conquête des datacenters virtualisés.

En collaboration avec Alex Barrett, Executive Editor, et Bridget Botelho, Senior Site Editor, SearchDataCenter.com

A lire aussi sur LeMagIT :

• Dell lance son offre de Cloud avec VMware  

• Dell va racheter Force10 Networks

• Dell rachète RNA Networks

• A Orlando, Dell affiche ses ambitions dans le stockage

• Thierry Petit, DG France de Dell, pilotera l'activité stockage du constructeur en Europe




Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close