Prise d'otage / Régulation verte / Crise & salaires / Maths & RH / 487 / Lobbying

Quand l’Open Source joue la carte de la prise d’otage (TechCrunch) Le belge Bruno Lowagie prévoie d’interdire au gouvernement de son pays d’utiliser iText, une librairie Open Source utilisée pour la manipulation de fichiers PDF, RTF et HTML en Java – de manière directe ou indirecte, dans des applications tierces.

Quand l’Open Source joue la carte de la prise d’otage (TechCrunch)

Le belge Bruno Lowagie prévoie d’interdire au gouvernement de son pays d’utiliser iText, une librairie Open Source utilisée pour la manipulation de fichiers PDF, RTF et HTML en Java – de manière directe ou indirecte, dans des applications tierces. Au motif que Lowagie fait l’objet d’un redressement fiscal litigieux relatif à son utilisation d’AdSense, sur son site Web. Une première dont les effets publicitaires pour le logiciel libre pourraient ne pas être anodins.

Par pitié, ne régulez pas le Green IT (Greener Computing)

Les exploitants de centres de calcul pensent-ils verditude ? Oui, clairement, à 81 % selon un sondage Digital Realty Trust. Mais ils sont poussés par la logique de crédits d’émissions de gaz à effet de serre. Peut-être moins par leur conscience. Du coup, ils ne cachent pas leurs craintes vis-à-vis de toute forme de régulation de ces émissions. Et tant pis pour le réchauffement climatique. Mais cela ne surprendra pas les (quelques) participants à notre sondage.

Les baisses de salaires se banalisent ? (Le Monde)

Chez IBM, chez HP… certains salaires ont baissé. Crise oblige. Mais que les informaticiens se rassurent : ils ne sont pas seuls dans ce cas. Sauf que… selon Paul Krugman, du New York Times, ce type de mesure ne peut faire qu’amplifier la crise… ou retarder la reprise.

Les maths au service des DRH (L’Expansion)

Chez Google, on a manifestement la bosse des maths, que ce soit pour produire des algorithmes de recherche sur Internet ou de suivi des épidémies de grippe. Mais aussi pour la gestion des ressources humaines : Les DRH de Google s’appuient sur les maths pour prévenir les départs volontaires liés à l’ennui. De quoi sûrement laisser rêveurs les victimes de crise.

487 MdGo, ça pèse combien ? (Le Point)

On ne saura pas combien ça pèse, 487 milliards de Go, mais on saura qu’il s’agit de données créées et enregistrées en 2008. Un chiffre qui renvoie à… la Loi de Moore. En l’occurrence, en 2007, le monde s’était contenté de 281 MdGo de nouvelles données numériques. En fait, l’océan de données numériques créées par l’homme double de taille tous les 18 mois. Et pour la montée des océans ? Le PDG de Google recommande aux jeunes diplômés de s’intéresser au vrai monde et d’apprendre à éteindre leurs ordinateurs. Mais pour la planète. Pour leur vie sociale.

Les nouveaux pouvoir du parlement, une bonne nouvelle ? (Le Monde)

Les lobbyistes se frottent les mains. Les nouveaux pouvoirs conférés au parlement leur ouvrent nombre d’opportunités. Dommage que ce sport reste toujours aussi opaque dans l’hexagone. 

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close