Les entreprises françaises : entreprenantes sur la mobilité; méfiantes du BYOD

Les entreprises françaises sont particulièrement en pointe en matière de mobilité. C’est ce que tend à montrer l’étude Forrester sur la mobilité qui précise que « 60% des responsables informatique en France augmentent leurs budgets pour soutenir l’activité de leurs salariés avec plus de support à la mobilité, d’accès aux terminaux  et plus d’applications mobiles ». A titre de comparaison, le cabinet d’étude affirme que le Royaume Uni et l’Allemagne suivent derrière avec respectivement 49 et 44%. Du coup, la chasse au budget est ouverte et les responsables informatiques « sont à la recherche de financements pour soutenir les initiatives de mobilité extérieures à leur propre organisation, » selon Forrester.

Les entreprises françaises sont particulièrement en pointe en matière de mobilité. C’est ce que tend à montrer l’étude Forrester sur la mobilité qui précise que « 60% des responsables informatique en France augmentent leurs budgets pour soutenir l’activité de leurs salariés avec plus de support à la mobilité, d’accès aux terminaux  et plus d’applications mobiles ». A titre de comparaison, le cabinet d’étude affirme que le Royaume Uni et l’Allemagne suivent derrière avec respectivement 49 et 44%. Du coup, la chasse au budget est ouverte et les responsables informatiques « sont à la recherche de financements pour soutenir les initiatives de mobilité extérieures à leur propre organisation, » selon Forrester. Au Royaume Uni, 55% des entreprises obtiennent des budgets supplémentaires pour financer les terminaux et applications mobiles. Ils sont seulement 34% en France et 33% en Allemagne. Si en matière d’investissements et de tendances, les trois pays européens sont engagés sur la même voie, les modalités de développement de la mobilité changent en revanche grandement d’un territoire à l’autre. Si le Royaume-Uni (pour 60% des entreprises) et l’Allemagne (56%) se concentrent sur le développement d’une politique globale d’entreprise pour les salariés qui apportent leurs smartphones et tablettes personnels au travail – le fameux BYOD, Bring your own device -, la France parie plutôt sur une approche très intégrées aux processus d’achat et de décision des organisations. Seule une entreprise française sur trois pousse à l’usage de terminaux personnels à des fins professionnelles. Enfin, si 28% des entreprises au Royaume Uni ont mis en place des boutiques d’applications spécialement développées par leurs soins pour leurs salariés, elles ne sont que 16% en France et 14% en Allemagne à avoir pris ce virage clé de la consumérisation de l’IT dans le cadre professionnel.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close