Fusion Drive, le stockage hybride à la sauce Apple

Parmi les annonces de nouveaux iPad et de nouveaux Mac, la présentation  de Fusion Drive vaut que l’on s’y arrête.

Parmi les annonces de nouveaux iPad et de nouveaux Mac, la présentation  de Fusion Drive vaut que l’on s’y arrête. Proposée en option sur les iMac et Mac Mini, cette technologie ressemble à un disque hybride classique en combinant un disque SSD de 128 Go et un disque dur de 1 ou 3 To.  En pratique, elle apporte au particulier, un système d’auto-tiering des données déjà en place dans les baies de stockage professionnel. Pour l’utilisateur, l’ensemble n’apparaît que sous la forme d’un disque unique. Au fur et à mesure qu’il inscrit des données ou les utilise, le système d’exploitation les place automatiquement dans le disque SSD ou dans le disque dur, suivant la fréquence d’usage. A la différence de la solution d’Intel qui utilise le disque SSD comme un cache avant le disque dur, cette solution fait travailler en permanence les deux disques en tandem avec une gestion au niveau des fichiers des données, effacées d’un des disques quand elles sont inscrites sur l’autre et vice-versa - et non pas simplement copiées temporairement.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close