Résultats : SAP, toujours en croissance, annonce un contrat majeur avec Safran

Porté par son portefeuille d’innovations et une activité solide en Europe du Nord, aux Etats-Unis et dans les pays émergents, SAP présente de nouveau des résultats trimestriels particulièrement impressionnants en période de crise. Chiffre d’affaires, portefeuille produits et effectifs s’accroissent. En France, la filiale a profité de l’été pour signer un contrat d’envergure associant Hana, cloud RH et mobilité pour le compte de Safran.

Les trimestres se succèdent et se ressemblent pour SAP qui ne semble pas vraiment subir les effets de la crise. Au niveau mondial, l’éditeur Allemand vient de réaliser un chiffre d’affaires de près de 4 milliards d’euros, en hausse de 16%. Le groupe est cependant un peu moins profitable avec un résultat net de 618 millions d’euros, réduit de moitié en un an. Tout à son vaste mouvement stratégique visant à devenir un leader incontesté bien au-delà de sa brique de base, SAP a vu son effectif s’accroitre – notamment du fait d’opérations de croissance externe – pour passer de 54 589 employés fin septembre 2011 à 61 344 à l’automne 2012. 

En terme régional, l’activité s’est surtout bien portée aux Etats-Unis. Rien d’alarmant concernant le Vieux continent selon Franck Cohen, président de SAP pour la zone Europe, qui estime surtout que le trimestre a pâti d’une période de référence – le Q3 2011 – exceptionnelle en Europe. Avec une croissance étale, l' EMEA se porte bien, même si les réalités locales sont diverses. Il semble bien qu’en termes d’investissements, les pays du sud (Espagne, Portugal, Grèce, Italie) soient définitivement à la traine, Franck Cohen estimant qui plus est que dans ces régions, la crise devrait encore durer. Historiquement, SAP « était très présent dans les secteurs publics de ces pays, par exemple dans les collectivités locales espagnoles, et la pression sur les gouvernements pour une baisse du déficit public entraine une chute de 35% de leurs investissements nous concernant ». 

Malmenée en début d’année 2012, la France semble avoir accroché le wagon des pays du nord (Scandinavie, Allemagne et Royaume Uni) avec au final pour l’Hexagone « une croissance à deux chiffres sur le dernier trimestre mais également sur les neuf premiers mois de l’année ». D'une manière générale en Europe du Nord, Franck Cohen se félicite du fait que la croissance soit « portée par l’innovation avec une croissance à trois chiffres en Europe et dans le monde sur le cloud computing, Hana (la plate-forme In Memory de l’éditeur, ndlr) et la mobilité ». En retard sur la vague Hana au cours des derniers trimestres, la France annonce d’ailleurs un contrat d’envergure avec Safran. Il s’agit d’un client historique sur l’ERP pour SAP, « mais là nous sommes vraiment sur un projet très transversal de transformation du SI », se félicite Franck Cohen pour qui il s’agit de faire un exemple pour la suite.  L’industriel doit tout à la fois basculer son SI RH sur le cloud de Success Factor – acquis il y a un an par le groupe allemand –, mais également adopter la plate-forme d’applications mobiles et conduire un projet Big Data autour d’Hana. Pour Franck Cohen, « il existe désormais une véritable dynamique sur les produits innovants conduite par la nouvelle équipe de direction ». 

Pour le 4 ème trimestre la tendance est toujours positive pour SAP, avec des pays émergents en forte croissance, les Etats-Unis et l’Europe du Nord solides et portés par l’innovation et l’Europe du Sud en plein marasme. Surtout, SAP est en train d’achever sa mue et compte bien profiter de ses nouvelles armes pour poursuivre sur cet élan positif. Au-delà de l’innovation, un second pilier est en train de se développer pour porter cette stratégie : les partenaires. Selon Franck Cohen « l’indirect représente désormais 30% du chiffre mondial de la ligne d’activité Software ». SAP se veut de plus en plus fournisseur OEM, notamment sur les offres innovantes, avec une vision agnostique de plates-formes SAP, en supportant un large portefeuille applicatif et en développant des canaux très diversifiés.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close