HP lance Service Anywhere, son service ITSM en mode SaaS

HP vient de lancer une version SaaS de son offre ITSM, baptisée Service Anywhere. Cette nouvelle offre a pour but de contrer ses grands concurrents comme CA ou BMC qui disposent déjà tous d'offres SaaS.

Au cours des dernières années, les entreprises ont adopté avec enthousiasme le modèle Software as a Service.  HP est l’un des derniers à se convertir à ce modèle avec son offre ITSM (IT Service Management)Service Anywhere. 

Selon un rapport publié par IDC, le marché des logiciels en cloud a atteint 22,9 milliards de dollars en 2011 et devrait atteindre 67,3 milliards de dollars d'ici 2016, soit un taux de croissance annuel de 24%. Les offres d’administration de systèmes en mode SaaS devraient progresser à un rythme légérement inférieur, environ19,6%, dopé notamment par les offres de service desk, de gestion de la performance, de configuraiton et d’automatisation. 

«Environ 75% des contrats que je vois passer avaient au moins un fournisseur SaaS en short-list », explique Jarod Greene, analyste en charge du marché des services SaaS chez Gartner. Les produits SaaS ne représentent qu'environ 10% du marché aujourd'hui, mais selon lui, ils pourraient atteindre environ 50% d'ici 2015. 

Parmi les offres SaaS existant sur le marché, signalons notamment Service Desk de ServiceNow, l’offre Nimbus de CA Technology, et BMC RemedyForce, ainsi que les logiciels de plus petits fournisseurs comme Cherwell Software, Calao et Axios Systems. 

Au vu de cette concurrence, HP est sans doute sage de mettre sur le marché Service Anywhere aussi rapidement que possible. La société a une longue tradition sur le marché de l’ITSM avec la version on-premise de Service Manager, acquises avec le rachat de Peregrine en 2005. Nombre de clients d’HP utilisent encore ce logiciel et attendent avec impatience une alternative.   

C’est là qu’intervient Service Anywhere. Cette plate-forme multi-tenant fournit des fonctions de gestion d’incidents de problèmes et de changement, et du fait de sa nature SaaS est plus facile à déployer que la version logicielle historique et surtout sans investissement initial en licences. Elle embarque aussi plusieurs workflow ITIL et promet des mises à jours plus simples. "Lorsque nous avons examiné nos produits, nous nous sommes aperçus que les outils doivent être simples, simples, simples", explique Bob Darroch, chef de produit HP en charge des offres ITSM en mode SaaS pour la gestion des services. 

Service Anywhere inclut également des fonctionnalités de collaboration sociales et est intégré la version on-premise de HP Universal CMDB (Configuration Management Database) et avec HP Universal Discovery. Le prix de l’offre Service Anywhere est fixé à 89$ par utilisateur et par mois.  

Bien analyser les coûts 

Si le modèle SaaS peut paraître séduisant, Greene met toutefois en garde les entreprises contre certains des problèmes liés au modèle SaaS. 

Par exemple, les applications SaaS incluent souvent des composants dont une entreprise n’a pas vraiment besoin. «Un grand nombre de modules restent inutilisés», explique Greene. "Vous finissez par acheter des logiciels qui restent sur étagère, ce qui peut ne pas faire grand sens d’un point de vue financier. " 

"Sur le long terme, le[coût total de possession] est plus élevé que si vous achetez la version sur site», ajoute-t-il. "Au cours des deux premières années premier couple d'années le coût peut être OK, mais au-delà, le coût global est stable ou augmente. (…) C'est une dure leçon que certains adoptants précoces du SaaS commencent à apprendre en ce moment. Pour Greene, jusqu'à 30% des clients d’offres Service Desk en mode SaaS pourraient revenir à des solutions « on premise » au cours des deux prochaines années. 

Et de recommander de choisir  des fournisseurs qui ont à la fois une offre sur site et en mode SaaS, et qui proposent une option de licence à même d’accomoder les deux modèles : "Ce que les clients recherchent vraiment, ce sont des solutions faciles à utiliser, à administrer et à vendre à leurs utilisateurs internes. Le SaaS répond à cette demande aujourd’hui, mais le mode on-premise pourrait aussi rapidement tenir la même promesse ".  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close