Cloud Computing : Vinci lance une solution datacenter intégrée

Vinci – l’ un des mastodontes mondiaux de la construction – se lance dans l’IT par l’angle qu’il maitrise le mieux en proposant une offre de centres de données intégré. Appelés à un avenir radieux, Datacenter et Cloud Computing attirent en France de nouveaux acteurs.

Le cloud à la française s’élargit à des acteurs non traditionnels de l’écosystème. Le groupe Vinci, l’un des leaders mondiaux de la construction, vient d’annoncer le lancement d’une solution de Datacenter intégrée. Selon le groupe de BTP, l’originalité de cette solution repose sur la mutualisation des savoir-faire de Vinci Construction France, Vinci Energies et Vinci Facilities qui, pour la première fois constitueront un ensemblier industriel de « bout en bout ».

En combinant l'expertise des trois entités, cette offre accompagne un projet de datacenter à chacune de ses étapes clés : foncier, conception, réalisation, exploitation. Pour le groupe français,  le marché des datacenters est un marché en fort développement sous l’effet de la croissance du trafic IP, du besoin de stockage de données lié à la dématérialisation, de l’usage accru des appareils mobiles et de la croissance du Cloud Computing. Mais surtout le groupe français mise sur les initiatives récentes de « Cloud souverain »  qui impliquent notamment la création de datacenters implantés dans l’Hexagone.

Enfin dans son analyse actuelle du marché et des besoins, Vinci estime que les entreprises, les intégrateurs, les partenaires - qui constituent l’éco système potentiel d’un cloud à la française - sont à la recherche d’un interlocuteur unique capable de prendre en charge la complexité de leur projet (diagnostic du foncier, de l’approvisionnement en électricité, autorisations et montage de l’opération, conception-réalisation un bâtiment industriel à forte composante process) et de leur offrir de la visibilité sur les scénarii d’exploitation.

L’offre datacenter intégrée de Vinci est également pour ces opérateurs la garantie d’une très haute efficacité énergétique. En effet, elle doit permettre d’optimiser la gestion du cycle de vie de l’infrastructure grâce aux choix réalisés sur la base d’études prédictives d’exploitation, de maintenance et d’engagements de performance.  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close