Brevets : après Apple, au tour d'Ericsson de poursuivre Samsung

Un nouveau front judiciaire s'ouvre pour Samsung.

Un nouveau front judiciaire s'ouvre pour Samsung. Déjà entraîné dans une bataille juridique de grande ampleur avec Apple, le Coréen doit désormais affronter la menace d'Ericsson. Le groupe suédois vient en effet de déposer une plainte au Texas contre Samsung, pour violation de 24 brevets sur des technologies variées. Selon le plaignant, le Coréen refuserait le renouvellement d'un accord de licences sur un ensemble de brevets. Et ce malgré deux ans de négociations. Selon

un communiqué, Ericsson possède plus de 30 000 brevets et a signé plus de 100 accords de licences avec des acteurs majeurs de l'industrie. Le fait que Samsung refuse l'accord de licences proposé par Ericsson, contrairement à ses concurrents, lui donnerait un avantage compétitif injustement obtenu, estime l'équipementier européen. Samsung avait signé un accord de licences avec Ericsson en 2001, accord renouvelé en 2007. Les termes de la nouvelle proposition d'Ericsson au Coréen, cette fois rejetée par ce dernier, n'ont pas été dévoilés. Dans son communiqué, l'équipementier se contente de préciser que ceux-ci sont "justes, raisonnables et non discriminatoires" (accord dit FRAND, pour fair, reasonable and non-discriminatory). Samsung explique son refus par l'augmentation des royalties demandées par le Suédois.

Pour approfondir sur Equipementiers

- ANNONCES GOOGLE

Close