Brevets : Nokia menace de geler les ventes de Blackberry

Selon IDG News Service, Nokia vient de demander l'intervention de la justice américaine pour forcer RIM, le constructeur des Blackberry, à respecter un arbitrage rendu par la chambre de commerce de Stockholm (Suède) en septembre dernier.

Selon IDG News Service, Nokia vient de demander l'intervention de la justice américaine pour forcer RIM, le constructeur des Blackberry, à respecter un arbitrage rendu par la chambre de commerce de Stockholm (Suède) en septembre dernier. Selon ce dernier, RIM ne peut fabriquer et vendre des produits compatibles avec les standards de réseaux sans fil (WLAN) qu'après avoir trouvé un accord fixant les royalties à verser à Nokia pour chaque terminal compatible avec ces standards. Problème selon Nokia : un tel accord n'a pas été trouvé à ce jour. Le Finlandais demande donc à la justice américaine de forcer le Canadien à respecter son engagement, au besoin en bloquant les ventes de terminaux de la marque équipés de fonctions WLAN. L'affaire provient d'un accord de licences remontant à 2003 via lequel RIM avait obtenu des licences sur des technologies sans fil dont les brevets sont détenus par Nokia. Or, le même RIM a ensuite du affronter une plainte pour violation de brevets émanant de MobileMedia Ideas LLC (MMI), une société montée par Nokia et Sony pour défendre leur propriété intellectuelle aux Etats-Unis. Pour RIM, c'est la douche froide. Le Canadien, qui a l'impression de passer deux fois à la caisse, affirme que les brevets mis en avant par MMI étaient déjà couverts par l'accord de licences de 2003. Même si un tribunal a depuis rendu un avis contraire, le Canadien n'a toujours pas digéré l'épisode. D'où son obstination à refuser de payer les royalties dues à Nokia.

Pour approfondir sur Législation

- ANNONCES GOOGLE

Close