Aux innovations de l'iPhone, Nokia répond par un procès

C'est un bien étonnant aveu d'échec qui est tombé aujourd'hui dans la boîte aux lettres du MagIT, sous la forme d'un communiqué de presse de Nokia indiquant que le constructeur finlandais vient d'intenter un procès à Apple pour violation de sa propriété intellectuelle sur le GSM, l'UMTS et le Wi-Fi. En ligne de mire, l'iPhone, dont l'ascension fait pâlir l'étoile du numéro un mondial des mobiles.

Nokia, qui vient de publier sa première perte en dix ans et dont l'activité smartphone est une chute libre face à l'offensive de l'iPhone, répond à l'innovation par un procès. Par voie de communiqué de presse, le Finlandais annonce avoir intenté un procès à Apple pour violation de sa propriété intellectuelle sur le GSM, l'UMTS et le Wi-Fi.

Et Nokia d'essayer de faire pleurer dans les chaumières en expliquant qu'en tant qu'innovateur sur le marché du sans-fil, il a investi plus de 40 Mds € en R&D au cours des vingt dernières années et qu'il a licencié ses technologies à près de 40 sociétés, dont la plupart des fabricants de téléphones mobiles. Ce qui, selon le leader de la la téléphonie mobile, "a permis à l'industrie de bénéficier des innovations de Nokia (sic)".

En panne d'innovations

Selon le Finlandais, l'iPhone d'Apple violerait 10 brevets maison portant sur la transmission de données, le codage de la voix, la securité et le cryptage. Et ce, depuis le lancement des premiers modèles du smartphone de Cupertino en 2007. Apple aurait refusé de prendre des licences des brevets en question - donc de payer des royalties. Gageons que les poursuites entamées par Nokia devraient occupper les armées d'avocats grassement payées par les deux sociétés, d'autant qu'il y a fort à parier qu'Apple n'en restera pas là.

Au-dela du ridicule de la situation, la plainte de Nokia montre l'étendue du désarroi du Finlandais, dont les dernières créations font pâle figure face aux innovations apportées par Apple ou RIM (le concepteur des BlackBerry) en matière d'interface et de simplicité. Quels que soient ses mérites passés, Nokia ne résoudra pas ses problèmes sur son marché phare - celui des mobiles - par un procès. Il lui faudra pour cela innover. Vraiment. Ce qui au vu des dernières créations de la firme, risque d'être plus difficile qu'un procès.

Face à l'iPhone et aux BlackBerry, un géant désemparé

Rappelons que Nokia a raté le virage des interfaces tactiles, largement raté celui de la messagerie mobile en mode push et plus généralement négligé l'interface de son OS Symbian, qui aurait pu lui permettre, avec un peu plus de créativité, de devenir le leader de l'Internet mobile. En se prenant systématiquement les pieds dans le tapis, Nokia a laissé le champ libre à Apple et RIM, et ce n'est pas un procès qui y changera quelque chose...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close