La Chine bloque les liaisons chiffrées

Les professionnels en déplacement et les entreprises - au moins.

Les professionnels en déplacement et les entreprises - au moins... - apprécieront la nouvelle : selon le Guardian, la Chine a mis en place un filtrage dynamique des liens chiffrés sur Internet. Nos confrères expliquent ainsi que «plusieurs entreprises fournissant des services de VPN aux internautes en Chine disent que le nouveau système est capable ‘d’apprendre, de découvrir et de bloquer’ les méthodes de communication chiffrée utilisées par nombre de systèmes de réseau privé virtuel ». Ainsi, l’opérateur China Unicom couperait désormais les connexions dès lors que l’usage d’un VPN est détecté. En procédant de la sorte, le gouvernement chinois chercherait à renforcer son contrôle d’Internet en empêchant son peuple de contourner ses mécanismes de filtrage. Sur son fil Twitter, le fournisseur de services VPN Astrill affirme pour sa part que China Unicom «travaille durement à bloquer tous les VPN, précisant que ce n’est pas le cas de China Telecom. Et de recommander l’utilisation de son service OpenWeb, reposant sur le protocole HTTPS et le port TCP 443, ou son implémentation d’OpenVPN, sur un port spécifique. 

Selon le Global Times, la situation est simple : l’utilisation de VPN étrangers en Chine est tout simplement illégale, sauf si on obtient une autorisation du ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information. Selon le concepteur du Grand Pare-feu chinois, aucun fournisseur de services VPN étranger n’aurait obtenu le sésame à ce jour.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close