SAP propose une offre EIM de bout en bout

Didier Mamma, Directeur des activités Data et Technologies chez SAP France, est revenu avec nous à l’occasion de l’EIM Forum organisée par l’éditeur le 27 novembre dernier sur la stratégie du groupe en matière d’Enterprise Information Management.

Didier Mamma, Directeur des activités Data et Technologies chez SAP France, est revenu avec nous à l’occasion de l’EIM Forum organisée par l’éditeur le 27 novembre dernier sur la stratégie du groupe en matière d’Enterprise Information Management. Une vision holistique puisqu’il s’agit de proposer une offre complète partant du MDM et intégrant la problématique base de données dans un contexte Big Data au travers d’Hana. Entre les deux, SAP souhaite adresser l’ensemble des couches propre à la gestion de la donnée, de la modélisation en amont en passant par la gestion de la qualité ou les problématiques d’intégration. Une réponse avant tout destinée à répondre à la pression croissante des utilisateurs sur les données produites par le SI. Une pression certes importante en volume mais pas seulement.

Pour Didier Mamma, la véritable nouveauté – au-delà de l’approche quantitative – est à trouver dans la variabilité des data attaquées. Le nombre de valeurs à traiter explose entre les meta données, les données semi ou non structurées.

Surtout, SAP propose une approche partant de l’utilisateur. Fort de son expérience initiale d’éditeur d’application, il s’agit de partir des besoins réels pour proposer des solutions adaptées à la remontée d’information qualitative, en temps réel, dans des formats directement consommables, quelles que soient les plates-formes. « A travers les outils d’exploitation des données, il s’agit avant tout d’augmenter l’efficience opérationnelle des utilisateurs », explique Didier Mamma. Avoir le meilleur rendement au moindre coût.

Objectif : permettre la création de valeur par l’entreprise. Une approche qui, là encore, passe par une logique d’interface entre les innovations technologiques et l’expérience des utilisateurs. Cette dernière entraine même l’émergence de nouvelles compétences autour du concept de Data scientist. Pour Didier Mamma, « c’est la combinaison technologie/process/intelligence/compétence qui va permettre aux entreprises de valoriser les datas ». Le tout nécessairement porté par une vision modulaire et agnostique des outils de base. Une révolution symbolisée chez SAP par des briques souples, peu dépendantes les unes des autres et permettant à la fois un jeu de réponses complet et une grande adaptabilité au SI.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close