Marvell condamné à une amende de 1,17 milliard de dollars pour violation de brevets

Poursuivi par l'université de Carnegie Mellon pour s'être accaparé une technologie de lecture de données stockées sur disques couverte par plusieurs brevets, le fabricant de micro-processeurs Marvell se retrouve infligé d'une amende de 1,17 milliard de dollars.

Poursuivi par l'université de Carnegie Mellon pour s'être accaparé une technologie de lecture de données stockées sur disques couverte par plusieurs brevets, le fabricant de micro-processeurs Marvell se retrouve infligé d'une amende de 1,17 milliard de dollars. Le jugement prononcé par le tribunal de Pittsburgh (Pennsylvanie) fait état d'une violation intentionnelle, justifiant ainsi le montant exceptionnel de la condamnation, supérieur à celui du cas Apple contre Samsung (1,049 Md$). L'amende pourrait même être alourdie par le juge chargé de valider la condamnation. Selon la presse américaine, rappelant que d'autres jugements pour litiges du même ordre de grandeur ont été cassés (dont celui de Microsoft contre Lucent, pour 1,52 Md$ en 2007), Marvell, qui conteste le caractère intentionnel des faits, mentionne d'ores et déjà à mots couverts (

dans un communiqué) son intention de faire appel. Affaire à suivre.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close