Flex prend du galon à la fondation Apache

Un an après sa soumission par Adobe, le framework Flex devient un projet de premier niveau de la fondation Apache. Scellant dans le marbre le ralliement de la communauté à l’institution Open Source.

Flex a gagné ses galons au sein de la Fondation Apache. Le framework de développement d’applications Flash a officiellement été promu au rang de projet de premier niveau par la fondation Open Source. Extrayant ainsi le projet, soumis par Adobe en 2011, de l’incubateur Apache qui sert à évaluer et faire mûrir un projet, selon les principes de gouvernance de la fondation. La communauté Flex s’est ainsi frayée un chemin et a trouvé son rythme chez Apache. 

Désormais open source, Flex est un framework qui permet de développer des applications pour le runtime Flash d’Adobe, y compris pour AIR (applications desktop et mobile). Lancé en 2003, il a été confié à la Fondation Apache par Adobe en novembre 2011,  la firme ayant décidé de confier les développements ainsi que la feuille de route du framework à la communauté. A l’époque, le groupe de San José avait annoncé une mue profonde en se repositionnant sur les segments du Digital Marketing et du Digital Media ainsi que sur le Cloud - un élément aujourd’hui au coeur du modèle Adobe via le Creative Cloud. 

Cette "abandon" de Flex à la fondation Apache s’inscrivait aussi dans une volonté d’Adobe de concentrer son énergie - ses coûts et sa R&D par la même occasion - sur HTML 5, que l’industrie et les observateurs considéraient - et considèrent toujours - comme le standard en matière de développement d’applications Web et mobiles. Moins à même de gérer les contributions de la communauté, et n’ayant plus la volonté d’investir tant des moyens que des ressources dans Flex, Adobe avait fini par confié la technologie à la Fondation Apache. D’autant que le groupe de San José avait déjà noué des liens avec l’institution lors du rachat en 2010 de l’éditeur Day Software et en faisant don du framework d’applications mobiles PhoneGap lors du rachat de Naitobi en 2011

Restait donc à orienter les développeurs, la communauté et leurs contributions vers Apache. C’est aujourd’hui chose faite, semble ainsi confirmer la fondation en ayant validé le 19 décembre dernier le passage de Flex - désormais Apache Flex - au rang de « Top-Level Project ». Logiquement, comme pour assoir l’idée que la communauté a bien suivi, cette annonce est accompagnée d’une mise à jour du framework en version 4.9. Cette nouvelle mouture, à la fois du SDK, du SDK Installer (qui facilite la connexion du framework aux IDE) ainsi que des outils de tests associés, corrige une série de « bugs importants », souligne la fondation sur son blog et apporte également quelques nouveautés. Elle cite  le support de la compilation vers les versions Flash 10.2 à 11.5 (jusqu’alors on ne pouvait compiler que pour une unique version), un meilleur support des classes Vectors, le support de Java 7, ainsi qu’une amélioration de Mustella, le framework de testing. 

Selon la page du projet Apache, les travaux autour du compilateur Falcon-JS, qui permet de proposer une traduction en Javascript / HTML5 d’applications Flash ont également avancé. « Il reste encore beaucoup de travail à effectuer avant que ce projet ne soit finalisé, mais il peut déjà compiler des projets très simples. » Un rapprochement de Flex avec Maven, un autre projet de la fondation Apache dédié à la production logicielle automatisée, est également en cours, note encore la communauté Flex. L’intégration entre les deux devrait produire ses fruits lors de la prochaine version du framework. Cela devrait permettre d’utiliser les outils de fabrication Maven avec le SDK. Une autre façon de consommer le mariage avec Apache, en somme...  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close