Forte hausse des défaillances des éditeurs de logiciels et des sociétés de conseil en 2012

En matière de procédures collectives, les différents métiers de l’IT ont connu des évolutions très contrastées en 2012. Certains enregistrent des hausses importantes de défaillances quand d’autres voient leur situation s’améliorer.

D’après les relevés d’Altares, les défaillances et sauvegardes dans le secteur des technologies de l’information se sont remises à augmenter légèrement en 2012 (+2,4%) par rapport à 2011 mais sans revenir à leur niveau de 2010 (-3,1%). Altares constate une tendance similaire pour le reste de l'économie (+2,8%).

Dans le détail, cette hausse mesurée cache d’importantes disparités selon les métiers. Les sociétés de conseil en systèmes et logiciels (code NAF 6202A) et les sociétés de programmation informatique (6201Z), les deux plus gros postes de procédures collectives du secteur (avec respectivement 24,2% et 19,4%), enregistrent une hausse sensible de leur sinistralité (+12,7% et +13,5%).

En revanche, les sociétés de commerce de détail spécialisées (4741Z), la catégorie à laquelle appartenait Surcouf et troisième catégorie en nombre de défaillances (9,7%), bénéficient d’une amélioration notable de leur situation (-15,9%). On peut également citer la baisse (-21,6%) des sociétés classées dans la catégorie «autres activités de télécommunication» (6190Z) mais la hausse importante (+20,8%) des éditeurs de logiciels applicatifs (5829C) et des sociétés de télécommunication filaires (+26,1%).

À noter enfin que sur le quatrième trimestre 2012, les défaillances des sociétés de conseil en systèmes et logiciels ont légèrement reculé (-1,2%), tandis que celles des sociétés de programmation informatique ont au contraire fortement accéléré (+48,3%). Altares constate que le nombre des défaillances s'est fortement accéléré (+12,6%) pour le reste de l'économie.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close