Pour la BSA, les BRIC sont en retard sur le Cloud Computing

La Business Software Alliance (ou BSA) ne s’occupe que du piratage.

La Business Software Alliance (ou BSA) ne s’occupe que du piratage. Cette association qui regroupent les principaux éditeurs de logiciels mondiaux, regarde depuis deux ans les politiques publiques de chaque pays vis-à-vis du Cloud Computing. Plus particulièrement, le rapport 2013 du BSA Global Cloud Computing Scorecard, montre que les pays des BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), s’ils sont certes très demandeurs en matière d’informatique et de Cloud computing, ont une politique publique à ce sujet encore à la traîne.

Ainsi le moins bien classé d’entre eux, le Brésil, a pris deux place de la 24e - et dernière position -  à la 22e. Les trois autres, même s’ils ont fait des efforts en matière de respect de la vie privée, manquent de véritable politique en matière de sécurité informatique, note encore la BSA. A titre de comparaison, la France est en 6e position de ce classement, avec d’excellentes notes pour la cyber-sécurité, mais des exigences de déclaration vis-à-vis de la vie privée trop lourdes au goût du BSA.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close