Sogeti : Numergy offre un modèle simple avec des unités d’œuvre lisibles

Olivier Nora, directeur des offres et alliances de Sogeti France, revient sur l’annonce récente de Numergy comme fournisseur privilégié de services Cloud public et le contexte qui a prévalu à ce choix.

Vous venez d’annoncer un accord de distribution de l’offre de Cloud public de Numergy. Comment va s’insérer Numergy dans votre offre ?

Olivier Nora : Avec Numergy nous ajoutons une brique Cloud public à nos offres existantes de conseil, d’intégration et de Cloud externalisé privatif.

Pouvez-vous nous détailler vos offres Cloud existantes et depuis quand elles existent ?

Olivier Nora : Nous avons démarré nos activités Cloud il y a trois ou quatre ans en formalisant une offre de conseil (qui s’attache aux impacts organisationnels et RH du Cloud pour les DSI). Depuis deux-trois ans, nous réalisons également des prestations d’intégration de cloud privés pour nos clients. Nous avons ainsi de belles références notamment de « cloudification » d’applications critiques et d’ERP. Et depuis le rachat de Prosodie mi-2011, nous sommes en mesure de mettre à leur disposition des Clouds privatifs hébergés dans nos datacenters.  

Pourquoi avoir choisi Numergy et pour quels types de projets ?

Olivier Nora : Numergy s’adresse aux clients qui souhaitent savoir où sont leurs données et qui veulent un niveau de service compatible avec des exigences industrielles pour héberger le cas échéant des systèmes critiques. Numergy présente l’avantage d’offrir un modèle d’énergie numérique simple avec des unités d’œuvre pragmatiques et lisibles. Nos études montrent que les grands comptes regardent encore le Cloud avec beaucoup de prudence. Pour 70% d’entre eux, le Cloud reste dévolu aux nouvelles applications. Nous allons donc positionner le Cloud Numergy en priorité sur tout ce qui est environnements de développement et tests – c’est un bon vecteur d’accélération des projets – et pour tous les projets autour des technologies web, pour lesquelles le Cloud est l’environnement naturel.

Qu’attendez-vous de ce partenariat ?

Olivier Nora : Nous avons des objectifs partagés avec Numergy mais ils sont confidentiels. Ce que je peux dire en revanche, c’est que nous nous attendons à ce que les applications que nous aurons ainsi développées sur le cloud Numergy basculent ensuite en production, contribuant à soutenir la demande pour nos services d’infrastructures.

Le partenariat avec Numergy est-il exclusif ?

Olivier Nora : Non. Nous pourrions signer d’autres contrats avec d’autres acteurs comparables. Cela dit, Sogeti a coutume de construire des partenariats stratégiques avec quelques acteurs choisis, à l’image de ceux actuellement en vigueur avec IBM ou Microsoft, et avec lesquels nous nous efforçons de monter des projets différenciants. En décembre dernier, nous avons par exemple basculé l’informatique de nos centres de services clients sur des systèmes Pureflex d’IBM (800 machines virtuelles hautement disponibles), augmentant ainsi notre capacité de production de 60% à effectif égal. Et avec Microsoft, nous venons de présenter aux Tech Days Connected Workforce, une méthodologie, un outillage et un modèle économique autour de ses outils collaboratifs.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close